INTERVIEW. Afin de sécuriser et optimiser vos droits, pensez à simuler votre future pension, en fonction de votre date de départ à la retraite. Toutefois, "pour éviter un calcul sur une base erronée, évitez de raisonner seulement en trimestres acquis", prévient Dominique Prévert, associé au sein du cabinet Optimaretraite. En voici les raisons.
Pension de retraite : pourquoi il ne faut pas raisonner en trimestres pour l’estimer ?IllustrationIstock

Les inexactitudes sur le montant des pensions sont nombreuses à la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). Selon un récent rapport de la Cour des comptes, une retraite sur six comporte une erreur financière :"Le versement des prestations retraite par les caisses du régime général est affecté d’erreurs fréquentes portant sur des montants élevés en faveur ou au détriment de leurs bénéficiaires". Trois quarts des erreurs de dossier se font toutefois "au détriment des bénéficiaires", peut-on lire dans le rapport relayé par Le Parisien.

Une grande partie de ces bévues seraient dues à "une origine interne aux caisses de retraite". Au total, environ 75% des étourderies seraient au détriment des retraités, d’après les chiffres fournis à 20 Minutes par la Cnav.

Perte moyenne des bénéficiaires concernés ? 46 euros par mois, soit 554 euros par an. Si, pour éviter ces erreurs, il convient de vérifier régulièrement votre relevé individuel de carrière (RIS) via le site de l’Assurance retraite, pensez aussi à simuler le montant de votre pension en fonction de votre date de départ, avant de liquider vos droits, grâce au simulateur officiel [email protected]

Pension de retraite : "Raisonnez en euros et non en trimestres"

"Que vous ayez atteint ou non le nombre suffisant de trimestres pour bénéficier d’une retraite à taux plein n’est pas l’essentiel", explique Dominique Prévert, associé du cabinet spécialisé Optimaretraite. "Il faut réfléchir en termes d’enjeux financiers, de pouvoir d’achat et de train de vie. En fonction de votre profil de carrière (pleine ou non), de vos besoins et désirs, il vous faut définir une date d’opportunité de vos droits à la retraite. Il convient donc de raisonner en euros et non en trimestres, surcote ou décote", nous assure l’expert. "Déterminez jusqu’à quand vos cotisations sont productrices de droits et évaluez-les en euros."

 

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Départ à la retraite : les règles à bien respecter

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.