Toute votre vie durant, vous avez travaillé durement. D'autres ont décidé de prendre un chemin différent... Et parviennent à partir à la retraite à 40 ans. Découvrez leur technique.
Ils arrêtent de travailler à 40 ans : la technique secrète de ces (jeunes) retraitésIllustrationIstock

Retraite : ces individus partent à la retraite à 40 ans

"J’ai constaté que je n’avais plus besoin de mon salaire. Je n’étais plus obligé de travailler. Alors j’ai quitté mon emploi", raconte Lars Hattwig, ancien météorologue, tout juste âgé de 47 ans. Cela fait maintenant quatre ans que ce Berlinois ne travaille plus. Et il est loin d’être le seul.

A lire aussi : Ces fonctionnaires sans travail... mais qui continuent à toucher leur salaire

Pourtant, ces jeunes retraités – dont certains sont Français – ne sont pas de riches héritiers. Bien au contraire : ils se présentent comme des "frugalistes", un mouvement provenant originellement des Etats-Unis, mais qui fait de plus en plus d’adeptes en Europe. Et l’une des clefs pour pouvoir prendre une retraite très anticipée, c’est de mener une vie d’ascète. "Pendant un ou deux ans, j’ai été vraiment extrêmement pingre. J’évitais d’allumer la lumière chez moi, je surveillais régulièrement le compteur, j’achetais la nourriture la moins chère", confirme Lars Hattwig. Depuis, "la phase est passée", assure-t-il au micro du site Mieux vivre votre argent.

En France aussi, le frugalisme séduit. Yann, 31 ans, est ingénieur. Installé à Annecy, il juge être soumis à un travail "intense" et "stressant". "Mon travail me met énormément la pression et je ne me vois pas travailler jusqu’à 68 ans. On n’a qu’une vie et il faut en profiter", affirme-t-il aux journalistes de 20 minutes. C'est pourquoi il a tout prévu et envisage déjà son départ, qu'il espère prochain.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Vidéo : Retraite : ce que vous devriez faire avant 70 ans

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.