Côté retraites, l'exécutif a décidé de renverser la table : de l'âge de départ au montant de la pension, en passant par son mode de calcul, tout pourrait changer. Pour celles et ceux qui s'apprêtaient à partir, une question se pose : le rachat de trimestre en vaut-il encore la peine ?
IllustrationIstock

Rachat de trimestre : qui sont ceux qui devraient en profiter avant la réforme des retraites ?

"Si vous comptez partir dans les deux ans à venir, ne tardez plus pour vous interroger sur l’opportunité d’un rachat et, le cas échéant, envoyer votre demande à votre caisse", lance sans ambages Dominique Prévert, spécialiste du calcul des pensions des retraites issu du cabinet Optimaretraite, dans les colonnes du Monde. Il parle du rachat de trimestre, un processus qui permet aujourd’hui de pallier d’éventuelles carrières hachées ou d’envisager une cessation d’activité anticipée.

Problème ? Avec la réforme que prépare actuellement l’exécutif, il est difficile de garantir le sort de ce dispositif. Il est tout à fait possible que celui-ci perde considérablement de son intérêt, explique le quotidien du soir. Mais pour certains et certaines, il peut être intéressant de sauter le pas, avant la mise en place du régime universelle. C’est le cas pour celles et ceux né avant 1963.

Puisqu’ils ne seront pas - en théorie, au moins - concernés par la réforme, le calcul de leur pension devrait donc être réalisé sur la base des règles encore en vigueur aujourd’hui. Par conséquent, une transaction réalisée avant l’entrée en vigueur du nouveau modèle de solidarités intergénérationnelles ne devrait pas s’avérer moins rentable après coup.

Attention, cependant ! Cela ne signifie pas qu’il soit nécessaire pour toutes les Françaises et les Français de procéder à un tel rachat. "En comparant le coût au gain de pension annuelle, fiscalité comprise, vous pourrez calculer votre âge de retour sur investissement", poursuit le spécialiste, qui invite à prendre en compte l’espérance de vie restante après la fin de son activité professionnelle. Selon lui la transaction est plus intéressante pour les cadres supérieurs "car le retour sur investissement pourra intervenir parfois dès quatre ou cinq ans de retraite".

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.