Présidentielle : les candidats qui prévoient un coup de pouce aux plus riches
L'élection présidentielle approche et l'essentiel des candidats ont déjà fait connaître leur programme. Certains pourraient, volontairement ou non, venir en aide aux Français les plus aisés…

Il ne reste plus qu’une dizaine de jours. Les Françaises et les Français devront bientôt faire leur choix, et glisser leur bulletin dans l’urne : le premier tour de l’élection présidentielle arrive en effet à (très) grands pas. Il se tiendra, ainsi que Planet a déjà eu le loisir de l’expliquer, le dimanche 10 avril 2022. Une fois les finalistes connus, c’est-à-dire à compter de 20 heure le soir même, la campagne de deuxième tour pourra débuter, jusqu’au duel prévu pour le dimanche 24 avril. Les électeurs seront de nouveau appelés à se prononcer et pourront alors choisir la ou le nouveau chef de l’Etat.

Pour être sûr(e) de ne pas se tromper au moment de choisir son candidat, il est essentiel de bien connaître les programmes et les projets des différents candidats. L’institut Montaigne, think tank français d’obédience libérale, s’est justement attelé au travail d’analyse des propositions des divers prétendants à l’Elysée. Le fruit de ce labeur est rendu accessible sur son site mais ne concerne malheureusement pas l’intégralité des figures concourant au plus hautes fonctions de la République. Certains, parmi ces dernières, se montrent plus généreux que d’autres dès lors qu’il s’agit d’épauler (volontairement ou non) les ménages les plus aisés. Plus d’informations à ce propos dans notre diaporama, que vous retrouverez en conclusion de cet article.

Comment se déroulera l’élection présidentielle, en période Covid ?

L’élection présidentielle surviendra, Planet l’a déjà souligné, en période de pandémie. La situation n’apparaît peut-être pas aussi dramatique que cela a d’ores et déjà pu être le cas par le passé, mais force est de constater qu’elle inquiète. L’exécutif s’est d’ailleurs exprimé à ce propos.

Comme le rapporte Midi Libre, un protocole sanitaire officiel doit être dévoilé mais la possibilité de vote demeure garantie pour les personnes positives à la maladie.

Lancer le diaporama

Arthaud, Nathalie - Lutte Ouvrière

1/12
Arthaud, Nathalie - Lutte Ouvrière

Nathalie Arthaud est candidate pour Lutte Ouvrière. Elle ne prévoit pas de coup de pouce particulier aux populations les plus aisées.

Dupont-Aignan, Nicolas - Debout la France

2/12
Dupont-Aignan, Nicolas - Debout la France

Nicolas Dupont-Aignan se présente à l’élection présidentielle pour la troisième fois en 2022. Son programme, informe Notre Temps, prévoit quelques coups de pouce susceptibles de profiter les populations les plus aisés. Il envisage en effet :

  • La sortie de la résidence principale des revenus imposables dans le cadre de l’ouverture d’une succession ;
  • La sortie de la résidence principale des revenus imposables dans le cadre de l’impôt sur la fortune immobilière, précise également Dossier Familial.

Hidalgo, Anne - Parti socialiste

3/12
Hidalgo, Anne - Parti socialiste

Anne Hidalgo représentera le Parti socialiste en avril 2022. Son programme, informe l’Institut Montaigne, comporte au moins une mesure qu’il est possible d’analyser comme un coup de pouce - volontaire ou non - fait aux populations les plus aisées. Il s’agit de sa volonté d’“éxonérer les droits de succession jusqu’à 300 000€”.

Une telle mesure pourrait, à l’instar des réformes de la succession proposer par d’autres candidats, renforcer les inégalités patrimoniales. Elle pourrait aussi pousser certains à l’optimisation voire à l’évasion fiscale.

Jadot, Yannick - Europe Ecologie-Les Verts

4/12
Jadot, Yannick - Europe Ecologie-Les Verts

Yannick Jadot représentera les écologistes en avril 2022. Son programme ne comporte à priori pas de coup de pouce pour les populations aisées.

Voir la suite du diaporama

Lassalle, Jean - Résistons !

5/12
Lassalle, Jean - Résistons !

Jean Lassalle se présente pour la deuxième fois à l’élection présidentielle, sous la bannière de son propre parti, “Résistons !”. Son programme ne comporte à priori pas de coup de pouce pour les populations déjà aisées.

Le Pen, Marine - Rassemblement national

6/12
Le Pen, Marine - Rassemblement national

Marine Le Pen est la candidate du Rassemblement national (RN, ex-FN). Son programme, explique l’Institut Montaigne, comporte plusieurs mesures susceptibles de profiter essentiellement aux catégories socioprofessionnelles déjà favorisées :

  • Elle propose notamment de défiscaliser les donations familiales des parents et grand-parents jusqu'à 100 000€ tous les 10 ans ;
  • Elle envisage également la sortie des biens immobiliers de l'assiette de calcul des droits de succession, à hauteur de 300 000 euros.

La première de ces mesures “risque de renforcer la concentration patrimoniale en augmentant les montants transmis nets d’impôt”, explique l’Institut qui n’observe pas de conséquences positives évidentes sur l’économie française. La seconde pourrait “renforcer à moyen terme les inégalités de revenu et de patrimoine”, poursuit l’organisme.

Macron, Emmanuel - La République en Marche

7/12
Macron, Emmanuel - La République en Marche

Le président de la République a fini par faire formellement acte de candidature. Le programme depuis dévoilé comporte au moins une mesure susceptible d’être perçue comme un coup de pouce accordé aux populations les plus aisées, informe l’Institut Montaigne. Il s’agit, cette fois encore, d’alléger les droits de succession. Emmanuel Macron prône un relèvement de l’abattement sur les droits de succession à 150 000€ en ligne directe et 100 000€ en ligne indirecte. “La mesure aurait comme effet une augmentation des inégalités de patrimoine et une baisse des recettes publiques”, explique l’organisme.

Mélenchon, Jean-Luc - La France Insoumise, L’Union Populaire

8/12
Mélenchon, Jean-Luc - La France Insoumise, L’Union Populaire

Jean-Luc Mélenchon, candidat pour la France Insoumise, se présente pour la troisième fois à l’élection présidentielle. Son programme ne comporte à priori pas de coup de pouce aux populations les plus aisées.

Pécresse, Valérie - Les Républicains, Libres !

9/12
Pécresse, Valérie - Les Républicains, Libres !

Valérie Pécresse sera la première femme politique à représenter la droite républicaine à une élection présidentielle. Son programme comprend au moins deux coups de pouce à l’attention des Françaises et des Français les plus aisés, poursuit l’Institut Montaigne. Il s’agit de :

  • La défiscalisation des donations familiales jusqu'à 100 000€ tous les 6 ans ;
  • Le relèvement de l’abattement sur les droits de succession à 200 000€ pour les enfants et à 100 000€ pour les frères, sœurs, neveux ou nièces.

La première de ces mesures, informe l’Institut Montaigne, “risque de renforcer la concentration patrimoniale en augmentant les montants transmis nets d’impôt”. La seconde “ne favorise pas la réallocation du patrimoine entre générations”. “Il n’y a donc pas d’effet économique positif à en attendre”, poursuit l’organisme, avant d’asséner : “La mesure aurait donc comme principal effet une augmentation des inégalités de patrimoine et une baisse des recettes publiques”.

Poutou, Philippe - Nouveau parti anticapitaliste

10/12
Poutou, Philippe - Nouveau parti anticapitaliste

Philippe Poutou, candidat du Nouveau parti anticapitaliste, se présente pour la troisième fois à l’élection présidentielle. Son programme ne comporte pas, à priori, de mesures susceptibles d’être perçues comme un coup de pouce à l’attention des ménages les plus aisés.

Roussel, Fabien - Parti communiste français

11/12
Roussel, Fabien - Parti communiste français

Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français, représentera sa famille politique à l’élection présidentielle pour la première fois  depuis plus d’une décennie. Son programme ne comporte pas, à priori, de mesures susceptibles d’être perçues comme un coup de pouce à l’attention des ménages les plus aisés.

Zemmour, Eric - Reconquête

12/12
Zemmour, Eric - Reconquête

Eric Zemmour, candidat pour Reconquête, fait campagne pour la première fois en 2022. Son programme comporte plusieurs mesures susceptibles d’avantager spécialement les populations déjà aisées. Il s’agit de, explique l’Institut Montaigne :

  • L’exonération des droits de donation et de succession les transmissions d’entreprises familiales entre générations ;
  • La réforme du mode de calcul de l'impôt sur la fortune immobilière ;
  • Le relèvement de l'abattement fiscal à 200 000€ pour les donations des parents et grands-parents tous les 10 ans ;
  • La réforme du mode de calcul du quotient familial.

La première de ces réformes, indique l’Institut Montaigne, “risque de renforcer la concentration patrimoniale en augmentant les montants transmis nets d’impôt”. Il en va de même pour la troisième.

La deuxième constituant à sortir du calcul de l’IFI la résidence principale, “bénéficierait en premier lieu aux petits patrimoines (moins de 1,8 M€) constitués principalement de la résidence principale, et qui sortiraient de l’IFI”, poursuit l’organisme. Enfin, la dernière “procurerait un gain de pouvoir d’achat pour 1,5 M de foyers fiscaux, principalement parmi les catégories les plus aisées”, informe l’Institut.