Alors que Manuel Valls essuie de nombreuses critiques depuis son aller-retour express à Berlin pour assister à la finale de la Ligue des champions, le président François Hollande a tenté de voler à son secours lundi soir. Découvrez ce qu’il a dit.

C’était pour une réunion de travail. Si l’on en croit François Hollande, le voyage polémique de Manuel Valls n’avait rien de personnel et était uniquement professionnel. En effet, alors que le Premier ministre est attaqué par l’opposition qui lui reproche de s’être offert un aller-retour express à Berlin samedi pour assister à la finale de la Ligue des Champions et ce, au frais du contribuable, le chef du gouvernement s’en défend, aidé en cela par le chef de l’Etat.  "Le Premier ministre avait une réunion  avec l’UEFA", a affirmé lundi soir François Hollande, en marge du sommet du G7 en Allemagne.

Bien décidé à éteindre la polémique, le président a même insisté : "Il y a effectivement des sujets à traiter et il ne vous a pas échappé qu’il y a eu à la Fifa un certain nombre d’évolutions, pour ne pas dire de révélations, que nous avons à organiser l’Euro 2016 et aussi à voir avec les institution de l’UEFA ce qu’il y a lieu de faire et pour la Fifa et par rapport à l’organisation de l’Euro 2016". Et d’ajouter, comme pour enfoncer le clou : "Moi-même, je rencontrerai Michel Platini (le président de l’UEFA, ndlr) ce mercredi".

Publicité
Des arguments qui peineront sans doute à convaincre les plus sceptiques, d’autant que Manuel Valls est un fervent supporter du Barça et que la finale de samedi dernier opposait justement cette équipe à la Juventus.

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité