De profondes douleurs personnelles ont marqué Rachida Dati. Si dans son ouvrage, La confiscation du pouvoir (Ed. Plon), paru le 21 novembre 2019, la femme politique évoque ses belles réussites professionnelles, elle y dévoile également ses sombres souffrances…
Vacheries politiques, sacrifice familial, grossesse difficile : Rachida Dati raconte ses blessures les plus intimesAFP

Sexisme ordinaire, mariage forcé, brimades, grossesse compliquée… Le parcours de vie de Rachida Dati n’a pas toujours été simple. C’est ce que l’on apprend dans son ouvrage, La confiscation du pouvoir, paru chez Plon le 21 novembre 2019. Comme beaucoup de candidats à l’approche d’une échéance électorale, l’actuelle maire du VIIe arrondissement de la capitale, qui a récemment annoncé sa candidature aux municipales 2020 à Paris, revient sur son cheminement à travers un livre.

Elle y retrace sa vie, en narrant ses réussites tout comme ses tribulations professionnelles. Si, comme le rapporte Gala, l’ex-Garde des Sceaux n’hésite pas à révéler les nombreuses remarques sexistes reçues de la part de ses collègues masculins, elle témoigne aussi de ses douleurs personnelles.

Rachida Dati : son combat pour s’imposer en politique

L’ancienne garde des Sceaux a dû se battre pour se frayer une place en politique. Le milieu, encore majoritairement dominé par les hommes, ne lui a en effet pas fait de cadeaux.

"Chaque fois que j’ai changé de mission ou de poste, j’ai redémarré avec la même énergie, la même envie de faire. Et, chaque fois, j’ai vu réapparaître les mêmes dénigrements, parfois, de ceux-là même qui donnent des leçons de respect et d’ouverture au monde entier", indique-t-elle dans son livre avant d’évoquer une blague sexiste émise par Jean-Louis Borloo, ancien ministre de l’Écologie sous Nicolas Sarkozy.

"Tous les mêmes. Ils pensent êtres drôles. Comme Jean-Louis Borloo, qui, lorsque j’étais enceinte, s’amusait de mon ventre qui ne passait plus dans les travées de l’Assemblée", peut-on lire.

Rachida Dati est d’ailleurs revenue sur sa grossesse difficile sur le plateau de l'émission Morandini Live, diffusée sur C8 le 25 novembre 2019.

"Quand j'étais enceinte, c'était pour moi le plus beau cadeau de la vie. Mais rappelez-vous les tombereaux d'ordures que je me suis prise. Est-ce que j'ai été défendue et soutenue ? Non. J'ai été la risée des humoristes, des politiques, des dîners en ville", rapporte-t-elle, la gorge serrée. "C'était compliqué cette grossesse. Elle n'a pas été simple, je n'en ai jamais parlé. Je risquais de la perdre. J'ai tellement fait de fausses couches. C'était pour moi un enjeu".

Vidéo : Rachida Dati ces surnoms assassins que lui donne le monde politique

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.