Emmanuel Macron demande encore un peu de patience aux Français, lassés des restrictions toujours en vigueur dans le pays. Que faut-il attendre des prochaines semaines ?
"Tenir quatre à six semaines" : à quoi pourrait le printemps pourrait-il ressembler ?AFP

Quatre à six semaines. Alors qu’il s’y refusait jusqu’à présent, Emmanuel Macron s’est presque engagé auprès des Français en donnant une date pour la fin des restrictions toujours en vigueur dans l’Hexagone. Le chef de l’Etat s’est montré optimiste lors d’un déplacement en Seine-Saint-Denis lundi 1er mars, expliquant à plusieurs jeunes qu’il fallait "tenir encore quelque semaines", plus précisément "quatre à six".

Covid-19 : pas d'allègement pour l'instant

Une petite phrase loin d’être anodine, alors que les variants du coronavirus sont en hausse et que l’exécutif semble désormais miser sur les restrictions locales. Quel est vraiment son plan ? Comme l’expliquait Planetdans un article précédent, le chef de l'Etat veut à tout prix éviter un troisième confinement aux Français et aimerait donc tenir jusqu’au début du mois de mai avec des restrictions locales. Si le pari est gagnant, alors la hausse des températures pourrait permettre au gouvernement de lâcher un peu la bride, mais s’il ne l’est pas un reconfinement national est sur la table pour reprendre le contrôle de l’épidémie.

La petite phrase d’Emmanuel Macron est donc à prendre avec des pincettes. Interrogé par Le Parisien, un ministre ne cache pas son inquiétude, affirmant que "à court terme la situation est risquée" : "On s’attend à une montée des contaminations mi-mars, si c’est bien le cas le resserrement des contraintes sera inéluctable". Pour l’heure, on ne parle ni de statut quo ni d’un allègement des restrictions, surtout pas du couvre-feu à 18 heures. À quoi le printemps pourrait-il donc ressembler ? À quoi devons-nous nous attendre ?

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.