Ils sont plusieurs à vouloir briguer l'Elysée. Certains ont leurs sujets de prédilection et pourraient vouloir imposer aux autres leurs débats. Mais sur quoi se jouera l'élection présidentielle, en 2022 ?
Sécurité, retraites, sanitaire... Sur quoi se jouera l'élection présidentielle de 2022 ?Istock

Emmanuel Macron en est convaincu : il lui faut se muscler sur le plan régalien. Ce n'est peut-être plus le sujet principal, crise sanitaire oblige, mais fut un temps (pas si ancien), le président s'inquiétait de l'effet "Jospin", indique Libération. Il craint de ne pouvoir être réélu malgré un bilan économique décent, du fait de sa faiblesse sur les autres sujets. En particulier, égrenne le quotidien marqué à gauche, l'immigration, la lutte contre le communautarisme et d'une façon générale les thématiques liées à la sécurité. "Comme sous Jospin, il y a une amélioration sur tous les critères macroéconomiques, la croissance, le chômage, le pouvoir d'achat… Et comme sous Jospin, une attention forte, très forte, à la protection des biens et des personnes", analyse notamment le député La République en Marche Sacha Houlié.

Pour certains élus de la majorité, c'est l'évidence : "les gens ont d'autres attentes". Ils ne sauraient se contenter des résultats et accomplissements que le président de la République est, aujourd'hui, en mesure de fournir. C'est pourquoi certains ont envisagé de faire du concept d'insécurité "culturelle", initialement développé par le géographe Christophe Guilluy, l'un des grands sujets du débat national. En somme, parler du mal-être attribué à certaines catégories populaires vis-à-vis du multiculturalisme.

Sur quels sujets se jouera l'élection présidentielle de 2022 ?

Mais est-ce là bel et bien ce qui travaille les Françaises et les Français ? Pour certains, dans l'entourage d'Emmanuel Macron, pas de doute possible. "Certains pensent que la croissance économique va résoudre le problème d'identité, d'autres que l'identité est un sujet en soi", reconnaît en effet un "proche de l'exécutif" questionné par nos confrères. Pour le politologue Christophe Bouillaud, la situation est peut-être plus complexe. Plus ambigüe. Et plus dépendante de la conjoncture…

"Sauf miracle, l'élection présidentielle de 2022 se jouera mécaniquement sur la gestion économique et sociale de la crise", lance d'entrée de jeu l'enseignant-chercheur en sciences-politiques à l'IEP (Institut d'Etudes Politiques, Sciences-Po) de Grenoble, pour qui le bilan économique d'Emmanuel Macron n'est peut-être pas aussi glorieux qu'il voudrait bien l'affirmer et devrait de toute façon souffrir des conséquences de la pandémie. "Nous serons probablement dans les eaux assez élevées du chômage, avec une forte hausse de la précarité et de la misère. Il serait difficile de penser que ces sujets ne s'inviteront pas dans les débats", estime-t-il. Encore faut-il, cependant, que la crise du coronavirus Covid-19 soit terminée d'ici là…

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.