Candidate annoncée à la mairie de Paris depuis mars 2018, Rachida Dati semble avoir les coudées franche. C'était visiblement sans compter sur ce nouveau rival qui a l'aval de certains de ses ennemis…

Rachida Dati : mais qui est ce rival que soutiennent ceux qui la détestent ?

Benjamin Griveaux, Anne Hidalgo, Gaspard Gantzer… Rachida Dati ne manque guère d’adversaires dans le combat pour la mairie de Paris. Après le départ de Nathalie Koscisuzko Morizet, l’ancienne ministre semblait d’ailleurs avoir le champ libre. En pratique, les choses pourraient s’avérer plus compliquées. En effet : d’après les informations du Figaro, un énième rival pourrait s’ajouter à la liste.

Pire ! Il provient des rangs de la droite, puisqu’il s’agit de Pierre-Yves Bournazel qui, d’après le quotidien, est soutenu par tout un pan de la droite qui souhaiterait "contrer les ambitions" de l’ancienne ministre. "Ca fait vingt ans que je fais de la politique, je n’ai jamais vu des gens qui se détestent autant", aurait d’ailleurs reconnu Laurent Wauquiez dans les colonnes du journal. "Tout le monde se déteste, la machine à perdre est en route", s’inquiète, en outre, une élue locale.

Publicité

La potentielle candidature de Pierre-Yves Bournazel pourrait toutefois poser problème à la droite… Et pas uniquement parce qu’elle menace l’unité des Républicains. En effet, à l’Assemblée nationale, il n’appartient pas à LR mais au groupe Agir. Ce qui signifie qu’il est donc membre de la majorité présidentielle, au moins au Palais Bourbon. Au Conseil de Paris, il continue de siéger en tant que membre du groupe LRI (Les Républicains et Indépendants).

Publicité

"Tous ceux qui n’assument pas d’être LR en 2020 auront un candidat LR face à eux", a assuré Agnès Evren, présidente de la fédération Les Républicains de Paris. Dans un premier temps, la campagne relative aux élections européennes devrait mettre un terme temporaire aux griefs. Mais après le combat opposant Nathalie Loiseau, François-Xavier Bellamy, Manon Aubry, Jordan Bardella, Benoît Hamon et les autres, la commission nationale d’investiture pourrait se prononcer sur le cas de Pierre-Yves Bournazel. C’est en tout cas ce qu’a demandé la fédération LR.

Rachida Dati : qui sont les autres rivaux qui pourraient lui poser problème ?

Nombreux sont les candidats à vouloir briguer la mairie de Paris en 2020. Anne Hidalgo a déjà fait savoir qu’elle était candidate à sa propre succession et, malgré la forte relation qui les lie, les deux femmes devront batailler l’une contre l’autre. Pour gagner, la maire de Paris entend faire preuve de sa capacité à rassembler, mais sans jamais s’approcher, cependant, des marcheurs. Toutefois, Anne Hidalgo a dit envisager une candidature "hors parti" pour pouvoir mettre en place une "alliance citoyenne".

Elle n’est pas la seule a avoir connu Bertrand Delanoë et à se présenter. C’est le cas de Gaspard Gantzer, un ancien Hollandiste qui cherche aujourd’hui une reconversion. Il est candidat depuis le 27 juin 2018.

Côté La République en Marche, ils sont nombreux à se soucier autant de ce scrutin ancré en France que des élections européennes. C’est le cas de Benjamin Griveaux, Mounir Mahjoubi et Cédric Villani, par exemple.