Jean-Paul Delevoye va être nommé au gouvernement par Emmanuel Macron pour conduire la réforme des retraites. Mais qui est cet homme chargé de ce dossier explosif ?
Qui est Jean-Paul Delevoye, maître d'oeuvre de la réforme des retraites ?AFP

Un épineux dossier attend le gouvernement à la rentrée : celui de la réforme des retraites. Emmanuel Macron et Edouard Philippe prévoient en effet la suppression des quarante régimes spéciaux existants et leur fusion dans un régime unique. En 1995, un projet de réforme similaire avait mis les syndicats dans la rue et paralysé le pays, avant d'être finalement retiré par Alain Juppé, Premier ministre de l'époque.

Pour porter ce dossier périlleux, le gouvernement devrait attribuer un poste à Jean-Paul Delevoye, actuellement haut commissaire à la réforme des retraites depuis 2017. Ce poste, équivalent à celui de ministre ou de secrétaire d'état, demeure pour le moment inconnu.

Jean-Paul Delevoye : une (trop) longue expérience politique ?

Mais qui est Jean-Paul Delevoye ? Cet homme politique français âgé de 72 ans est né et a étudié à Amiens, à l'instar du président Emmanuel Macron. Après son baccalauréat, il intègre l'Institut supérieur d'agriculture de Lille dont il est exclu pour "insubordination".

Il devient ensuite directeur de société agro-alimentaire, puis conseiller municipal d'Avesnes-lès-Bapaume et enfin maire de Bapaume, dans le Pas-de-Calais. Il est dans le même temps conseiller régional et député du Pas-de-Calais.

Devenu sénateur et président du groupe des sénateurs-maires, il rédige en 1999 le rapport "Cohésion sociale et Territoire" pour le commissariat au plan. En 2002, il est nommé ministre de la Fonction publique, de l'Aménagement du territoire et de la Réforme de l'État sous la présidence de Jacques Chirac. A ce poste, il réforme notamment l'ENA et le régime de retraite des fonctionnaires. Il est alors adhérent du RPR, puis de l'UMP à partir de 2002.

Entre 2004 et 2011, il occupe le poste de médiateur de la République, qui deviendra Défenseur des droits après la réforme constitutionnelle de 2008. De 2010 à 2015, il est également président du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.