Entre Emmanuel Macron et François Hollande, les relations ne sont pas au beau fixe. Et les choses ne devraient pas s'arranger de sitôt.
AFP

Emmanuel Macron quittera sa résidence officielle du Fort de Brégançon ce jeudi 15 août 2019. Il devrait en effet se rendre aux cérémonies de commémoration pour le 75e anniversaire du Débarquement en Provence. Selon le Journal du dimanche, François Hollande n'aurait même pas été invité à ces cérémonies. L'actuel président de la République recevra néanmoins un invité de marque en la personne de Nicolas Sarkozy.

La relation entre les deux hommes est en effet plutôt cordiale. Nicolas Sarkozy avait particulièrement apprécié d'avoir été invité pour un dîner à l'Elysée en compagnie d'Emmanuel Macron, peu de temps après l'élection de ce dernier. "Lui au moins, il est bien élevé", s'enthousiasmait l'ancien chef de l'Etat auprès de ses proches. Nicolas Sarkozy épingle ainsi François Hollande, qui n'a jamais fait preuve d'une telle attention vis à vis de son prédécesseur, ce qui n'a pas manqué de l'agacer.

Emmanuel Macron et François Hollande : une relation sous le signe de la trahison

D'ailleurs, les relations sont beaucoup plus tendues entre l'actuel président et son prédécesseur socialiste. François Hollande n'a toujours pas digéré la trahison de son ancien ministre de l'Economie. Celui-ci aurait commencé à préparer sa campagne présidentielle alors qu'il était encore en poste à Bercy.

L'ancien ministre du budget Christian Eckert l'accuse ainsi d'avoir utilisé des fonds publics pour des dîners afin de se constituer un carnet d'adresse avantageux, souligne France info. "Ouvre les yeux", aurait à l'époque mis en garde Michel Sapin au président socialiste.

Le torchon brûle donc entre les deux hommes, et ce depuis le début du quinquennat Macron. Interrogé dans l'émission Quotidien en avril 2018 sur la question "Macron est-il le président des riches ?", François Hollande répondait : "Non, c'est le président des très riches".

Sur la relation entre l'actuel président de la République et Donald Trump, François Hollande ne mâchait pas non plus ses mots : "Macron est un peu passif dans le couple", ironisait-il dans la même émission.

En novembre 2018, l'ancien président avait reçu des Gilets jaunes et leur avait témoigné son soutien, fustigeant au passage la politique de son successeur. "Le cynisme fait partie de la vie politique", avait alors déclaré Emmanuel Macron.

Vidéo : Edouard Philippe désigné Premier Ministre ! - ZAPPING ACTU DU 15/05/2017

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.