En meeting à Aulnay-sous-Bois samedi, l'ancien président de la République a préféré aborder le scandale qui éclabousse actuellement son camp et la majorité avec humour.
AFP

Il préfère en rire. C’est en tout cas la manière dont il aborde les évènements en public. Alors qu’il donnait un meeting à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) samedi, Nicolas Sarkozy n’a pas hésité à aborder l’affaire Jouyet-Fillon. Mais alors que celle-ci éclabousse la droite et la gauche depuis une dizaine de jours, l’ex-chef d’Etat a préféré l’aborder avec humour, tout en prenant quelques distances.

A lire aussi – Affaire Jouyet-Fillon : "Celui qui passera pour un menteur ne s’en relèvera pas"

"Je préfère être un peu aveugle et un peu sourd"

"Le spectacle qui a été donné par notre famille politique est humiliant pour les militants. Dans ma famille politique je n’ai pas d’adversaire je préfère être un peu aveugle et un peu sourd", a-t-il en effet lancé, le sourire aux lèvres, face à l’assemblée de militants UMP venus l’écouter. Faisant référence aux soupçons qui portent actuellement sur son ancien Premier ministre, l’ancien locataire de l’Elysée a poursuivi en expliquant : "Si j’ouvrais trop grand mes oreilles et mes yeux ce ne serait pas bon pour la famille". Nicolas Sarkozy a ainsi choisi, en public, de faire fi de la trahison présumée de François Fillon pour coller à l’image de "rassembleur" dont il targue depuis son retour en politique.

A lire aussi – Nicolas Sarkozy innove-t-il vraiment pour son retour

Sarkozy tacle Hollande sur les pauvres

Fort du ton qu’il avait adopté pour aborder l’épineuse affaire Jouyet-Fillon, le candidat à la présidence de l’UMP a poursuivi en taclant ses adversaires à droite et à gauche de l’échiquier. "Pendant la campagne François Hollande nous disait ‘j’aime pas les riches’ et bien maintenant on a compris qu’il n’aimait pas les pauvres non plus", a-t-il lancé moqueur. Et Nicolas Sarkozy d’affirmer : "Je n’ai aucune leçon à recevoir de Madame le Pen qui a été complice de l’élection de Hollande. … Elle a le programme économique de Monsieur Mélenchon. Si vous voulez le smic à 2000 euros et la retraite à 60 ans votez Front National".

Vidéo sur le même thème : Sarkozy est un "rassembleur" selon Peltier

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !