Valérie Pécresse vient d'être désignée candidate officielle des Républicains, en vue de l'élection présidentielle de 2022. Son programme prévoit un nombre conséquents de mesures économiques, dont certaines concernent les retraités. Ont-ils intérêt à la hisser jusqu'à l'Elysée ?
Présidentielle 2022 : Valérie Pécresse ferait-elle une bonne présidente pour les retraités ?AFP
Sommaire

Pas de doute possible.Pour Valérie Pécresse, qui vient d’être investie par Les Républicains (LR) et représentera donc la droite de gouvernement lors du prochain scrutin présidentiel, Emmanuel Macron a littéralement "cramé la caisse". Lors des débats organisés pendant le congrès de la droite, l’ancienne ministre du Budget a attaqué le président de la République sur le volet économique, jugeant sa gestion de l’épidémie trop onéreuse pour être soutenable. Sous réserve d’être élue, en avril prochain, elle entend donc remettre un peu d’ordre dans les comptes de la nation, indique Capital. Et elle de prôner la suppression de 10% des postes de ce qu’elle appelle "l’administration administrante"… ce qui représente la mise au chômage de 200 000 fonctionnaires en tout et pour tout. La "dame de faire" souhaite aussi "recentrer l'État sur ses fonctions essentielles : protéger, éduquer, soigner". Un programme à l’orientation libérale assumée, qui a visiblement de quoi séduire toute une frange de l’électorat traditionnel de la droite. 

Valérie Pécresse serait-elle une bonne présidente pour les retraités ?

Quid, dès lors, des retraités ? Composante incontournable du socle électoral de la droite, ils ont su s’imposer comme d’indispensables alliés pour tout futur président cherchant à se faire élire. A bien des égards, il serait naïf de la part de Valérie Pécresse de penser pouvoir être élue sans leur appui. Force est de constater, d’ailleurs qu’elle ne les a pas oubliés : son programme prévoit un report conséquent de l’âge légal de départ à la retraite. Elle envisage en effet de ne permettre aux actifs de partir qu’une fois atteint 65 ans. Un bon point pour une "bonne" présidente des retraités ?

Potentiellement, oui, à en croire le politologue Christophe Bouillaud, qui enseigne à l’IEP (Institut d’Etudes Politique) de Grenoble. "Elle a de quoi séduire davantage les retraités qu’Emmanuel Macron, parce qu’elle sera probablement prête à engager des réformes qui leur seront plus ouvertement plus favorables. En outre, me semble-t-il, elle ne projette pas de transformation systémique mais bien des évolutions paramétriques, plus accessibles que le projet du président", confirme-t-il. 

Reste à savoir en quoi consisterait une politique plus favorable aux Françaises et aux Français qui ont d’ores et déjà liquidé leurs droits !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.