Gérard Collomb a quitté le gouvernement après une passation de pouvoir glaciale. Mais, manifestement, l'Elysée n'était pas au courant de tous les détails…
AFP

Passation de pouvoir entre Gérard Collomb et Edouard Philippe : Emmanuel Macron était-il au courant ?

Après un véritable psychodrame au sommet de l’Etat, Emmanuel Macron a fini par accepter la démission de son ancien ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, en début de semaine. Faute d’avoir trouvé un remplaçant dans l’immédiat, c’est Edouard Philippe qui va assurer l’intérim. La passation de pouvoir a été organisée devant les caméras ce mercredi 3 août en début de matinée. Mais d’après CNEWS, l’Elysée n’avait pas encore été mis au courant à 9h00 du matin. Il aurait appris la nouvelle au dernier moment, indique le journal.

A lire aussi : Gérard Collomb : ces très généreuses indemnités qu’il continue de toucher

Une information confirmée par Le Parisien. "L’Elysée n’a bien sûr pas appris par la presse le changement de ministre mais le fait que la passation de pouvoir serait ainsi organisée devant les caméras", écrit le journal parisien d’après qui Gérard Collomb aurait pris de court l’Elysée. En effet, toute l’organisation de la passation de pouvoir entre le ministre démissionnaire et le chef du gouvernement se serait déroulée dans un "quasi huis-clos", poursuit CNEWS. L’information est confirmée par la place Beauvau.

L’Elysée s’attendait manifestant à un décret, suffisant pour "faire la transition", dans la mesure où la nomination d’Edouard Philippe au ministère de l’Intérieur n’a pas vocation à durer, indique le quotidien d’Île-de-France, qui précise que "‘L’Elysée’ ne veut pas dire Emmanuel Macron".

Passation de pouvoir entre Gérard Collomb et Edouard Philippe : quels remplaçants potentiels ?

Plusieurs noms ont été évoqués pour remplacer Gérard Collomb à l’Intérieur, rappelle France Info qui évoque notamment Gérald Darmanin, Jean-Yves Le Drian ou Christophe Castaner. Le procureur de la République François Molins serait également envisagé, de même que Frédéric Péchenard, l’ancien patron de la police nationale.

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement affirme de son côté que la démission de Gérard Collomb n’engendrera pas un remaniement d’ampleur mais un "simple remplacement".

Vidéo : Gérard Collomb : les incroyables indemnités qu’il continue de toucher

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.