"On a sans doute fait une erreur" : le mea culpa d’Emmanuel MacronAFP

"On a sans doute fait une erreur dans la stratégie annoncée… J’étais convaincue qu’on était en train de changer les choses… C’est très cruel pour moi-même". Lors de sa visite surprise à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, le vendredi 15 mai, le chef de l’Etat a fait son mea culpa sur la réforme des hôpitaux engagée il y a deux ans, durant de très vifs échanges avec les soignants. Sur les images retransmises par France 3, deux infirmières évoquent leur mécontentement quant à la "prime Covid", qu’elles estiment insuffisante.

Coronavirus : des primes différentes pour les soignants

Fin mars, le président de la République l’a promis : une prime défiscalisée sera versée aux personnels hospitaliers en récompense de leurs efforts durant l’épidémie de coronavirus. Le décret vient enfin d’être publié ce vendredi 15 mai au Journal officiel. 500 euros seront à tous les membres du personnel hospitalier et 1 500 euros pour ceux travaillant dans les 40 départements les plus touchés ou dans des établissements ou services ayant accueilli des malades du Covid-19 "entre le 1ᵉʳ mars et le 30 avril 2020".

Cependant, le personnel soignant s’impatiente : quand sera-t-elle versée ? Selon la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, le règlement s’effectuera "sur les paies de mai ou juin". Or, pour certains, cette prime est loin d’être suffisante.

"C'est gentil la prime, on la prendra, mais ce qu'on veut, c'est la revalorisation (des salaires Ndlr), de combien et quand. A chaque promesse, vous nous rajoutez des conditions, on est désespérés, on ne croit plus en vous."

Ce à quoi Emmanuel Macron a répondu : "Je n'ai jamais fait de promesse là-dessus, quand je fais des promesses, je les tiens."

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Coronavirus : que se passerait-il si Emmanuel Macron était infecté ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.