Travailler à temps partiel et percevoir une fraction de sa retraite, c'est possible dès 60 ans grâce à la retraite progressive.

Vous êtes salarié du privé, vous avez 60 ans ou plus, et au moins 150 trimestres d'assurance vieillesse ? Vous travaillez à temps partiel ou vous envisagez une réduction de votre temps de travail ? Vous pouvez prétendre à une retraite progressive. Elle vous permet de percevoir une fraction de votre retraite tout en continuant une activité à temps partiel. Avant le 1er juillet 2006, il fallait justifier de 160 trimestres pour la demander : les salariés préféraient partir à la retraite totalement.

Aujourd'hui, la formule s'adresse aux personnes qui, n'ayant pas assez cotisé pour obtenir leur taux plein, souhaitent lever le pied en fin de carrière. Mais, si vous travaillez à temps partiel, le dispositif peut aussi vous permettre d'augmenter vos revenus avec une fraction de votre pension.

Publicité
Publicité

Fin de carrière : tentez la retraite progressive

Avec la retraite progressive, la fraction de retraite (base et complémentaire) que vous allez percevoir va dépendre de la durée de votre travail à temps partiel. Celle-ci doit être inférieure d'au moins 20 % (1/5e de temps) à la durée légale ou conventionnelle du travail en vigueur dans votre entreprise (4/5e de temps, mi-temps ou moins). Vous toucherez 30 % de votre retraite pour une activité comprise entre 60 et 80 % d'un temps plein, 50 % pour une activité comprise entre 40 et 60 % d'un temps plein et 70 % pour une durée de travail inférieure à 40 % d'un temps complet.

Bon à savoir : Le montant de votre retraite est calculé en fonction des conditions remplies au moment où vous la sollicitez. Ce montant est provisoire, il sera recalculé lorsque vous prendrez votre retraite totale.