L’ancienne ministre sous François Hollande est décédée dimanche, sur son lieu de vacances. 

La classe politique est endeuillée ce lundi. La veille au soir, des sources gouvernementales ont en effet annoncé que Nicole Bricq était décédée quelques heures plus tôt. Ancienne ministre sous François Hollande, elle a été victime d’une mauvaise chute samedi. Selon les informations communiquées à l’AFP, elle serait décédée "des suites d’une chute accidentelle dans un escalier", sur son lieu de vacances. Aussitôt hospitalisée à l’hôpital de Poitiers, dans la Vienne, Nicole Bricq n’a finalement pas survécu et s’est éteinte le lendemain matin. Elle sera inhumée "dans les jours qui viennent à La Rochefoucauld", en Charente, sa terre natale, a fait savoir son ancien chef de cabinet, Philippe Bonnefoy.

Une des premières parlementaires à rejoindre Emmanuel Macron

Publicité
Agée de 70 ans, Nicole Bricq était sénatrice LREM de Seine-et-Marne. Un mandat dont elle disposait depuis 2014. Spécialiste des questions économiques, elle était devenue en 2011 rapporteure générale du Budget au Sénat, première femme à occuper ce poste. Un an plus tard, elle avait rejoint l’équipe de Jean-Marc Ayrault en tant que ministre de l’Ecologie. Elle avait ensuite rapidement été nommée ministre du Commerce extérieur. En 2016, Nicole Bricq avait par ailleurs été l’une des premières parlementaires à rejoindre le mouvement d’Emmanuel Macron. Ce dernier a ainsi rendu hommage à "une amie engagée".

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité