Au cours de l’entretien qu’elle a récemment accordé au Monde, Rachida Dati est non seulement revenue sur ses relations parfois houleuses avec ses collègues des Républicains, mais également sur les rumeurs dont elle a fait l’objet ces dernières années. Des bruits de couloirs qui l’ont parfois beaucoup affectée.

Rachida Dati s’est récemment confiée, sans fard, au Monde. Compilés dans un articles intitulé "Rachida Dati, l’ingouvernable", les nombreux entretiens qu’elle a accordés à Gérard Davet et Fabrice Lhomme évoquent les différends qu’elle a eus avec ses collègues des Républicains, dont certains l’ont même poussée à en venir aux moins, mais aussi les rumeurs dont elle a fait l’objet.
"On a dit qu’on avait couché ensemble, mais c’est absurde !", a-t-elle ainsi lâché à propos du bruit qui a couru en 2007 et selon lequel elle aurait eu une liaison avec Nicolas Sarkozy. Une relation qui aurait, toujours selon la rumeur, ensuite conduit à ce qu’elle soit nommée ministre de la Justice. "Je ne suis pas du tout son type. Il me tapait dans le dos comme un copain de régiment, et moi je l’appelais Jean-Claude Dusse", a-t-elle ajouté, comme pour enfoncer le clou. Et celle qui était très amie avec Cécilia Attias, l’ex-femme de Nicolas Sarkozy d’insister : "Je connais tout de Sarkozy. On est partis en vacances ensemble, je l’accompagnais dans tous ses voyages. Il disait : ‘On emmène Dati, c’est drôle’. Ce qu’il aimait, c’est que je ne sois pas une racaille". Quant à l’origine de cette rumeur, l’actuelle maire du 7e arrondissement de Paris pense qu’il ne faut pas aller chercher bien loin. D’après elle, tout serait parti de sarkozystes jaloux de la percée d’une jeune "beurette" ambitieuse et "dangereuse".

"Ce qui me vexe le plus, c’est qu’on dise que j’ai couché avec tout le monde"

Publicité
Puis, Rachida Dati a abordé un autre sujet qui a nourri de nombreuses rumeurs : la naissance de sa fille. En 2009, et alors qu’elle était garde des Sceaux, elle est en effet tombée enceinte. Refusant de donner l’identité du père de son enfant, l’ancienne ministre avait alors mené sa grossesse à terme, toute seule, et surtout sans dévoiler son secret. "Je n’avais rien dit parce que c’était ma vie", se défend-elle aujourd’hui. Mais son silence a eu l’effet pervers de nourrir les fantasmes. "Ce qui me vexe le plus, c’est qu’on dise que j’ai couché avec tout le monde", a-t-elle d’ailleurs confié avant de raconter que des sarkozystes ont été jusqu’à "envoyé des gens jusque dans les cliniques pour connaître le père de (s)a fille. (…) Ce qui les emmerde, c’est qu’ils ne savent pas avec qui je couche… Et il n’y a pas un homme politique qui peut prétendre avoir été avec moi". En 2009, les rumeurs allaient loin. Certaines disaient en effet que le père de l’enfant de Rachida Dati était un émir qatari, un journaliste télé ou encore un politicien étranger. En réalité, il s’agissait de l’homme d’affaires Dominique Desseigne.

Eric Zemmour : Rachida Dati, Zinedine Zidane et Omar Sy "sont moins français que moi"


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité