Le secrétaire général du mouvement d'Emmanuel Macron a dévoilé jeudi à la presse les noms des premiers candidats investis. Parmi ceux-ci se trouvent des personnalités très diverses.

On connaît les premiers candidats aux législatives investis par "La République en Marche", avatar d'"En Marche" pour les scrutins des 11 et 18 juin.

C'est le secrétaire général du parti d'Emmanuel Macron, Richard Ferrand, qui les a annoncés lors d'une conférence de presse, jeudi après-midi à Paris. Devant l'institance des journalistes, celui-ci a tout d'abord déclaré que Manuel Valls n'était pas investi par le parti car il ne remplissait pas tous les critères. En revanche, compte tenu du rang de l'ancien Premier ministre, il a été décidé de ne pas aligner un candidat de "La République en Marche" face à lui dans sa circonscription de l'Essonne.

A lire aussi Législatives : la réponse cinglante d'"En Marche" à la sollicitation de Manuel Valls

Cédric Villani, François de Rugy...

Publicité
Sur les 577 candidats, uniquement 428 ont pour l'instant été arrêtés : 214 hommes et 214 femmes. Le plus jeune candidat ayant 24 ans, et le plus âgé 74 ans. La liste des candidats de "La République en Marche" compte 24 députés socialistes sortants et aucun élu LR à ce stade. 

Parmi les personnalités de ce premier lot de candidats, on note : le mathématicien Cédric Villani, le "M. communication de l'Elysée" Gaspard Gantzer, l'écologiste François de Rugy, ou encore la transfuge juppéiste Aurore Bergé.

Un temps annoncé, l'entraîneur Mourad Boudjellal a finalement démenti toute candidature auprès de Var matin

Vidéo sur le même thème : Législatives: En Marche décide de ne pas investir Valls 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité