L'ancien Premier ministre avait demandé mardi de participer aux élections législatives sous la bannière "En Marche !". Le parti d'Emmanuel Macron vient de lui répondre.
AFP

"Je serai candidat de la majorité présidentielle et je souhaite m’inscrire dans ce mouvement", a déclaré Manuel Valls mardi sur RTL. L ’ex-Premier ministre estime que le mouvement d'Emmanuel Macron "a réussi son pari, il a fait la bonne analyse et c’est lui qui a porté ce projet en faisant le constat simple que les vieux partis sont en train de mourir".

Le jour même, la demande de Manuel Valls avait été accueillie sans grand enthousiasme. L'ex-Premier ministre avait même été appelé à candidater via internet comme tous les aspirants à la députation.

Ce mercredi matin sur Europe 1, le président de la Commission nationale d'investiture d'En marche !, Jean-Paul Delevoye, est venu doucher les espoirs de Manuel Valls. 

A lire aussi Manuel Valls annonce qu’il sera candidat aux législatives…

Une candidate déjà choisie dans la circonscription de Manuel Valls

Jean-Paul Delevoye a déclaré que "sa parole n'était pas anodine, mais que les règles (d'investiture) s'appliquaient à tous". "À ce jour, il n’est pas dans les critères d’acceptation de sa demande d’investiture", a expliqué le proche d'Emmanuel Macron, qui a ajouté qu'il n'était pas "forcément opportun" pour son mouvement d'accepter la candidature de l'ancien premier ministre socialiste.

Par ailleurs, la veille, le même Jean-Paul Delevoye avait indiqué qu'une autre candidate avait déjà été choisie dans la circonscription de Manuel Valls. 

Vidéo sur le même thème - Législatives en France : Manuel Valls en marche 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : La Française des jeux enclenche officiellement son processus de privatisation