Dix ans après le scandale qui a entraîné la chute de Dominique Strauss-Kahn, Anne Sinclair évoque pour la première fois son "ressenti" sur l'affaire auprès du magazine Elle. L'ancienne journaliste ne savait "rien" des comportements de son ex-mari.
"Je ne savais rien" : dix ans après l'affaire DSK, Anne Sinclair sort du silenceAFP

Elle a décidé de parler pour livrer son "ressenti". À l'occasion de la parution de ses mémoires - Passé composé, chez Grasset - Anne Sinclair a livré quelques confidences au magazine Elle lors d'un entretien mis en ligne ce mardi 25 mai. Si elle évoque sa famille autant que sa vie professionnelle, l'ancienne journaliste revient surtout, pour la première fois, sur le scandale de 2011 et les événements qui ont entraîné la chute de celui qui était alors son époux, Dominique Strauss-Kahn.

Anne Sinclair : "Je ne savais rien des comportements de mon mari"

"Le séisme qui a dévasté ma vie, je ne voulais d'abord pas en parler. Puis j'ai pensé qu'on allait me le reprocher", confie-t-elle au magazine pour justifier son choix d'en parler si longtemps après. "Cela tient peut-être à lui, mais peut-être aussi à moi, j'ai reproduit le schéma de dépendance qui me liait à ma mère (...) J'étais avec lui dans la hantise du désaccord et la crainte de lui déplaire. Alors, était-ce de l'emprise, je ne sais pas, mais en tous les cas, de la soumission et de l'acceptation". 

Si elle a choisi d'en parler dans ses mémoires, Anne Sinclair n'y livre que "son ressenti" car, comme elle l'explique à l'hebdomadaire, elle ne sent pas "autorisée à parler d'actes qui ne sont pas de [son] fait". L'occasion pour l'ancienne journaliste de revenir sur "deux choses" qui lui importaient : "Contrairement à tout ce qu'on a dit, je n'avais pas envie d'aller à l'Elysée, lui non plus n'en avait pas très envie d'ailleurs, c'était un enchaînement de circonstances (...) La deuxième chose qui me tenait à coeur, c'est que l'on comprenne que je ne savais rien des comportements de mon mari". "Je sais que c'est très difficile à admettre", ajoute-t-elle, "j'avoue que moi-même, si on me racontait cela, je ne le croirais pas, mais pourtant, c'est vrai". 

À l'époque de leur mariage, Dominique Strauss-Kahn exerçait, selon Anne Sinclair, "un pouvoir de persuasion très fort" : "Quand j'avais des soupçons, il les démontait et j'avais envie de le croire". Elle explique que c'est l'affaire du Carlton de Lille en 2012 qui lui a fait dire "stop" et a conduit à leur séparation en 2012.

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.