Nouveau gouvernement : ce qui a déjà changé ce midi
Emmanuel Macron et Elisabeth Borne ont décidé de remanier le gouvernement. Plusieurs nouveaux visages font leur entrée quand d'autres changent de place. Récapitulatif.

Les élections législatives ont sonné le glas de ce gouvernement. Voici donc venu le temps de Borne II, qui accueille un nombre conséquent de nouveaux visages et pas moins de bouleversements d'organigramme. La défaite de certaines ministres à l’occasion du précédent scrutin impliquant leur démission du gouvernement, il a fallu les remplacer. Pour rappel, souligne le Journal du Dimanche sur son site, il s’agit d’Amélie de Montchalin, de Brigitte Bourguignon et de Justine Bénin . Pour autant, elles ne sont pas les seules à avoir quitté l’aventure !

Comme l’expliquait récemment Planet, deux autres ministres au moins s’apprêtaient aussi à partir : Yaël Braun-Pivet, d’abord, parce qu'elle a remporté le Perchoir de l’Assemblée nationale. Elle était ministre des Outre-Mer, un poste qu’elle aura occupé environ un mois. Et puis… Il a aussi fallu composer avec l’affaire Damien Abad, qui a fait beaucoup de remous dans les médias. L’ancien ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, visé par une enquête pour tentative de viol, a fini par rendre sa maroquin.

A quoi ressemble le gouvernement Borne II ?

De nombreux élus du MoDem, le parti allié d’Emmanuel Macron, entrent aujourd’hui au gouvernement. Certains en tant que ministres délégués quand d’autres ont été nommés secrétaires d’Etat. Sans oublier, bien sûr, ceux qui étaient déjà membres de l’exécutif comme cela peut être le cas de Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture.

Du reste, informe Le Figaro qui tient un direct sur la question, le nouveau gouvernement Borne présente un avantage politique clair : il respecte une parité numérique incontestable et compte 42 ministres. 21 sont des hommes, 21 sont des femmes, parmi lesquelles la Première ministre, Elisabeth Borne.

Pour en savoir plus sur les bouleversements au sein de l’équipe exécutive, consultez notre diaporama que vous retrouverez ci-dessous.

Barrot, Jean-Noël

1/16
Barrot, Jean-Noël

Jean-Noël Barrot, économiste proche de François Bayrou, est nommé ministre délégué au Numérique.

Beaune, Clément

2/16
Beaune, Clément

Clément Beaune, autrefois ministre délégué à l’Europe, vient de récupérer les Transports.

Becht, Olivier

3/16
Becht, Olivier

Olivier Becht, député du Haut-Rhin, remplacé Franck Riester. Il devient ministre délégué, chargé du commerce extérieur, de l’attractivité et des Français de l’étranger.

Voir la suite du diaporama

Béchu, Christophe

4/16
Béchu, Christophe

C’est le maire d’Angers, Christophe Béchu, qui remplace Amélie de Montchalin. Ce proche d’Edouard Philippe devient donc ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires.

Berville, Hervé

5/16
Berville, Hervé

Hervé Berville, député des Côtes-d’Armor, remplace Justine Bénin. Il devient ministre de la Mer

Boone, Laurence

6/16

Laurence Boone, secrétaire générale adjointe de l’OCDE, remplace Clément Beaune. Elle devient ministre déléguée aux Affaires européennes.

Braun, François

7/16

François Braun, chargé en juin dernier d’une “mission flash” sur les carences de l’hôpital en France, était chef des urgences du CHR de Metz-Thionville. Il remplace aujourd’hui Brigitte Bourguignon et devient ministre de la Santé.

Combe, Jean-Christophe

8/16

Jean-Christophe Combe, directeur général de La Croix-Rouge, remplace Damien Abad. Il est désormais ministre des Solidarités, de l’autonomie et des personnes handicapées.

Couillard, Bérangère

9/16
Couillard, Bérangère

Bérangère Couillard, députée de Gironde, est nommée ministre déléguée, chargée de l’Ecologie.

Darmanin, Gérald

10/16
Darmanin, Gérald

Gérald Darmanin, anciennement ministre de l’Intérieur, écope désormais d’un portefeuille élargi. Dorénavant, il est aussi en charge des collectivités territoriales ainsi que de l’Outre-Mer.

Darrieussecq, Geneviève

11/16
Darrieussecq, Geneviève

Geneviève Darrieussecq, qui faisait déjà partie du gouvernement Castex, a été rappelée pour le gouvernement Borne 2. Elle est devenue ministre déléguée à l’autonomie.

Grandjean, Carole

12/16

Carole Grandjean, députée de Meurthe-et-Moselle, est nommée ministre déléguée, chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels.

Grégoire, Olivia

13/16
Grégoire, Olivia

Olivia Grégoire était porte-parole du gouvernement Borne 1. Dorénavant, elle est ministre chargée des PME, du Tourisme ainsi que du Commerce.

Riester, Franck

14/16
Riester, Franck

Franck Riester ne quitte pas le gouvernement. Il est désormais ministre délégué, chargé des relations avec le Parlement.

Schiappa, Marlène

15/16
Schiappa, Marlène

Marlène Schiappa fait son grand retour au gouvernement. Elle devient secrétaire d’Etat, chargée de l’Economie sociale et solidaire ainsi que de la vie associative et est directement rattachée à Matignon.

Véran, Olivier

16/16
Véran, Olivier

Olivier Véran remplace Olivia Grégoire au porte-parolat du gouvernement.