Route des vacances : les itinéraires à suivre pour éviter les péages
Malgré la hausse de 2% des prix des péages, qui vient s'ajouter à la flambée des prix des carburants, 8 Français sur 10 ont prévu de prendre la voiture pour partir en vacances cet été. Pour limiter le coût de son trajet, certains itinéraires sont à privilégier.

En parallèle des hausses du prix du carburant, les péages ont augmenté de 2% en moyenne en 2022. Les 20 millions de Français qui ont prévu de prendre la voiture pour se rendre sur leur lieu de villégiature cet été vont donc devoir s’adapter afin de limiter le coût de leur trajet. Certains itinéraires vers le Sud ou la Bretagne permettent ainsi de profiter de segments d’autoroutes gratuites ou de voies rapides, explique Le Parisien.

Clément Beaune, le nouveau ministre des Transports, va, quant à lui, engager des discussions avec les sociétés d’autoroute dès la rentrée "pour que les prix des péages n’explosent pas, malgré l’inflation". "Ce qui est clair, c’est qu’on ne peut pas avoir une revalorisation des péages, ce qui pourrait arriver automatiquement si on ne faisait rien, de 6, 7, 8 % pour suivre l’inflation. Ça, c’est impossible", a déclaré le ministre, vendredi 22 juillet 2022, au micro de CNews.

Péages : une réduction pour les paiements en chèques-vacances

Le 10 juillet, Clément Beaune avait déjà appelé les sociétés d’autoroute à "faire un geste". En réponse, Sanef, Vinci et APRR avaient annoncé une réduction de 10% des dépenses de péages qui seront payées en chèques-vacances jusqu’au 15 septembre. Les chèques doivent toutefois être déposés au préalable sur un badge de télépéage.

Sur le plus long terme, rien ne semble cependant avoir été encore décidé. "Tout est envisageable", a estimé le ministre, qui n'exclurait pas, à l'heure actuelle, un potentiel gel des péages. L’objectif, selon Clément Beaune, serait ainsi d’éviter une "explosion des tarifs des péages au début de l’année prochaine".

Dans notre diaporama, découvrez les itinéraires à emprunter pour réduire le coût de votre voyage.

De Paris en Normandie (Honfleur ou Cabourg)

1/5
De Paris en Normandie (Honfleur ou Cabourg)

Si vous souhaitez vous rendre en Normandie, du côté de Honfleur ou de Cabourg, la N12 et la N13 permettent d’éviter l’A13 et son péage. Résultat : 10 euros économisés. Le trajet est en revanche rallongé d’une heure.

De Paris en Bretagne (golfe du Morbihan ou Finistère)

2/5
De Paris en Bretagne (golfe du Morbihan ou Finistère)

Les vacanciers en route pour le golfe du Morbihan ou le Finistère ne verront plus de péages une fois les villes de Nantes et Rennes dépassées. Pas d’autoroutes mais des 2x2 voies entièrement gratuites. De plus, leur limitation à 110 km/h permet de faire des économies de carburant.

De Paris à Sète (Hérault)

3/5
De Paris à Sète (Hérault)

Les automobilistes ayant décidé de se rendre à Sète depuis Paris peuvent économiser 52 euros de péages. Pour cela, il faut emprunter la D607 dès le départ puis poursuivre sur la D2007. Le long du parcours, plusieurs segments d’autoroutes gratuites : de Briare (Loiret) jusqu’à Nevers (Nièvre) sur l’A77 et de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) jusqu’à Béziers (Hérault) sur l’A75. A noter que pour faire des économies, il vaut mieux éviter d’emprunter le Viaduc de Millau, dont la traversée est facturée entre 12 et 18 euros, et donc passer par la ville.

Voir la suite du diaporama

De Paris à Bordeaux (Gironde)

4/5
De Paris à Bordeaux (Gironde)

A condition de passer deux heures de plus sur la route, il est possible d’économiser 56 euros sur un trajet Paris-Bordeaux. Tout d’abord, l’autoroute A20 est gratuite de Vierzon (Cher) jusqu’à Brives (Indre). Après l’autoroute, place aux routes nationales avec, pour commencer, la N141 direction Angoulême puis la N10. Une 2x2 voies gratuite mène enfin à Bordeaux.

De Paris à Biarritz (Pyrénées-Atlantique)

5/5
De Paris à Biarritz (Pyrénées-Atlantique)

Pour ceux qui veulent pousser jusqu’à Biarritz, mieux vaut emprunter l’A63. Un tronçon d’une cinquantaine de kilomètres est en effet gratuit.