Emmanuel Macron, semble-t-il, craint l'émergence d'une candidature alternative susceptible de le déloger de l'Elysée. Mais qu'ont en commun tous les éventuels appelés ?
Eric Zemmour, Cyril Hanouna... ce que tous les gens qui font peur à Emmanuel Macron ont en communAFP
Sommaire

Il peut compter, semble-t-il, sur ses "copains". Nul ne sait, pour l’heure, si Eric Zemmour sera candidat à l’élection présidentielle en 2022. Force est de constater, cependant, que l’idée fait son petit bonhomme de chemin. Et en motive plus d’un, parmi lesquels le polémiste lui-même, peut-être. Ainsi, le 30 avril 2021, une nouvelle association a vu le jour. Ses statuts, indique le magazine Télé 7 jours, ont été publiés au Journal officiel le 11 mai. Elle s’intitule "Les amis d’Eric Zemmour" et vise à permettre le financement de la possible campagne du journaliste.

Son éventuelle candidature n’est d’ailleurs pas sans inquiéter certains politiques de renom. Marine Le Pen, par exemple, ne serait pas indifférente aux envies et désidératas de l’ancienne grande gueule d’Alain Ruquier. Elle souhaite en effet qu’il ne se mobilise pas contre elle, craignant la concurrence qu’il pourrait lui imposer, rapporte Valeurs Actuelles. Et serait allée jusqu’à demander de l’aide au Menhir lui-même, qui lui aurait promis d’en discuter avec le principal intéressé.

De quoi inquiéter Emmanuel Macron aussi ? Peut-être. L’Elysée n’a pas manqué de dire, parfois, combien les candidats "hors-système" pouvaient l’effrayer. Qui sont-ils au juste ? Et que partagent-ils exactement ?

Eric Zemmour, Jean-Marie Bigard… Quels sont les points communs de ces étranges candidats supposés ?

C’est que le nom de Zemmour n’est pas le seul à circuler, rappelle 20 minutes. D’autres, parfois aussi sérieux que lui et parfois bien plus délirants, ont aussi fait mine de s’intéresser de près ou de loin aux plus hautes fonctions de la République. C’est le cas, entre autres, de Jean-Marie Bigard ou de Philippe de Villiers. Sans oublier, bien sûr, le présentateur qui donnait des sueurs froides au chef de l’Etat : Cyril Hanouna. Tous pourraient avoir une raison valable de se sentir légitimes - autorisés, même - à briguer le château, explique le politologue Olivier Rouquan. Docteur en sciences politiques, il est l’auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels En finir avec le Président, publié en 2017 aux éditions François Bourin. Et voit plusieurs points communs entre ces multiples candidats supposés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.