Ces derniers jours, le chef de l'Etat fait l'objet d'un procès en "dictature sanitaire". Certains de ses opposants l'ont désormais grimé en Adolf Hitler. L'image a fait réagir.
Emmanuel Macron grimé en Hitler : l'image chocAFP

L’image a beaucoup choqué. Sur plusieurs panneaux d’affichages installés à Toulon, Emmanuel Macron apparaît paré de l’uniforme brun des nazis, un brassard rouge marqué "LREM" scotché sur le bras. Comme le führer, le chef de l’Etat arbore une coupe relativement courte et les cheveux ramenés de côté, ce qui laisse amplement voir son front. Sans surprise, il porte aussi la moustache. Celle d’Adolf Hitler, l’homme qui a ordonné la Shoah au cours de la Seconde Guerre mondiale. 

Au pied du panneau, un texte qui laisse peu de place au doute :  "OBÉIS, FAIS-TOI VACCINER". 

Michel-Ange Flori, propriétaire des surfaces publicitaires où ont été affichées ces réclames, fait désormais l’objet d’une enquête pour injure publique, informe Le Nouvel Observateur sur son site. Elle sera menée par la Sûreté départementale du commissariat de Toulon. S’il est reconnu coupable, il risque donc une amende de 12 000 euros, rappelle Légifrance.

Vaccination anti-Covid : pourquoi dépeindre Emmanuel Macron en Adolf Hitler ?

Michel-Ange Flori n’est pas le premier à faire un procès en "dictature sanitaire" à Emmanuel Macron. Depuis que le président de la République a annoncé l’extension du pass sanitaire dans le courant du mois de juillet 2021, il est visé par de nombreuses critiques. Certains, c’est le cas du "publicitaire", vont jusqu’à demander s’il existe "un vaccin contre la macronite aiguë". "Le France va-t-elle devenir le Macronistan ?", poursuit-il.

Fort heureusement, d’autres voix se sont levées. Parmi lesquelles celle de Joseph Szwarc, qui compte parmi les derniers survivants de la Rafle du Vél’-d’Hiv. "Cette comparaison est odieuse. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point j’ai été touché. Les larmes me sont venues. Je l’ai portée, l’étoile, moi. Je sais ce que c’est. Je l’ai dans ma chair. C’est le devoir de tous nos concitoyens de ne pas laisser cette vague outrancière, antisémite, raciste, qui rode. C’est un devoir primordial", a-t-il asséné.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.