Remaniement, crise politique ou simple période à vide… Certains n'hésitent pas à profiter des hésitations d'Emmanuel Macron pour lui souffler des mots à l'oreille. Découvrez qui cherche à influencer le président de la République.
Emmanuel Macron : ces nouveaux visages qui cherchent à l'influencerAFP

Ils soufflent à l'oreille d'Emmanuel Macron : Joseph Zimet

"C'était un strausskahnien de cœur, mais il n'a jamais occupé de place spécifique dans le dispositif", assure un "membre du premier cercle de la galaxie DSK" au Nouvel Obs. Il est ici question de Joseph Zimet, l'homme chargé de gérer la communication nationale et les relations presse d'Emmanuel Macron. En poste depuis le 20 août 2019, il a été nommé par le président de la République lui-même, qu'il connaît d'ailleurs depuis les bancs de l'école.

Historien de formation, Joseph Zimet rencontre Emmanuel Macron à l'Institut d'Etudes Politique (IEP, Sciences-Po). S'ils ne sont pas amis à proprement parler, insiste l'hebdomadaire, ce n'est pourtant pas le premier signe de leur bonnes relations. En effet, en avril dernier, l'ancien camarade de classe du chef de l'Etat était nommé préfet.

Sans oublier, bien sûr, son rôle prépondérant dans l'organisation de l'"itinérance mémorielle" souhaitée par le président pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale. Là encore, explique L'Obs, c'est Joseph Zimet qui était aux commandes.

L'homme qui remplace Sylvain Fort, parti il y a de cela huit mois comme le rappelle Le Figaro, s'est engagé à faire "tabula rasa" concernant les méthodes de communications de l'Elysée. Il lui incombe également de pacifier les relations, "parfois houleuses" écrit l'hebdomadaire, entre la presse et le palais.

La nomination de celui qui fut l'époux de Rama Yade n'a pas manqué d'en surprendre quelques uns. "C'est un bosseur et un très bon organisateur. En revanche, j'ignorais qu'il avait la moindre compétence en matière de communication, de relations presse ou de digital. Mais il n'est jamais trop tard pour entamer une reconversion professionnelle…", déclarait d'ailleurs Gaspard Gantzer, qui occupait le même poste lors de la précédente mandature. "Je ne comprends pas le choix de Macron, mais on verra bien. C'est dans les crises que les gens se révèlent", a-t-il poursuivi.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.