Quasi sans faute ! Sur les 149 propositions de la Convention citoyenne pour le climat, 146 ont été retenus par le chef de l'Etat. Après avoir reçu ce lundi 29 juin les 150 membres à l'Elysée, il a dévoilé ses arbitrages.
Convention citoyenne : les 3 jokers d’Emmanuel MacronAFP

Une semaine après avoir reçu le rapport des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat, Emmanuel Macron les a conviés ce lundi 29 juin à l’Elysée. Leur mission : trouver et débattre de solution visant à réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre de la France, d’ici 2030. Et ce, dans une logique de justice sociale.

Convention citoyenne : carton plein… ou presque

Sur plus de 400 pages détaillant 149 propositions, 146 ont été retenues, a indiqué Emmanuel Macron durant son discours.

Le président de la République semble en effet d’accord avec de nombreuses propositions du rapport. "Je vous confirme que j’irai au bout de ce contrat moral qui nous lie, en transmettant effectivement la totalité de vos propositions", précise-t-il devant les 150 membres.

La totalité n’est toutefois pas le bon terme. Le chef de l’Etat en refuse 3. Le premier véto concerne la taxation des dividendes des entreprises de plus de 10 millions d'euros à hauteur de 4%, rapporte Capital.

Cela afin de financer la transition écologique. "Mettre sur tous les investissements une taxe, ce serait réduire notre chance d’attirer des investissements supplémentaires", estime-t-il. "Nos entreprises ont besoin d'innover. Elles ont donc besoin d'attirer des capitaux français et étrangers sur notre sol pour innover, changer de modèle. Nous sommes déjà un pays qui est très fiscalisé et je pense qu’accroître la fiscalité pour répondre à ce défi n'est pas la bonne manière."

Le second joker repose sur une proposition qui a fait beaucoup parler d’elle…

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Réchauffement climatique: +2°, la ligne rouge à ne pas franchir

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.