Invitée ce matin d'I>Télé, Ségolène Royal a indiqué que pendant l'élection de 2007 Nicolas Sarkozy "dépensait déjà sans compter".

© AFP

AFP

Ségolène Royal serait-elle rancunière à l’égard de son ancien adversaire de 2007 ? Interrogée sur I>Télé ce matin sur les révélations de l’affaire Bygmalion, la ministre de l’écologie ne s’est pas privée de commenter la méthode Sarkozy en campagne présidentielle. Visiblement, elle n’est pas très étonnée par les chiffres exorbitants de la comptabilité de Bygmalion exhumée par le site Mediapart.  

Lire aussi : Quand Jacques Toubon dénonçait "l'incompétence totale" de Manuel Valls

Publicité
"Je pense qu’il dépensait déjà sans compter" indique l’ancienne candidate à la présidentielle laissant entendre que la dérive dans les dépenses de l’UMP était déjà perceptible dès 2007. Pour en être sûr, Christophe Barbier relance l’ex-compagne de François Hollande sur l’élection de 2007. "Je crois qu’il y a déjà des enquêtes sur les comptes de 2007, vous savez c’était quelque chose d’invrai … d’incroyable ! "lui répond alors Ségolène Royal.

Sur le plateau de BFM TV hier, elle avait estimé que, dans cette affaire, c’était bien le candidat qui portait la responsabilité de la dérive des dépenses.

Vidéo sur le même thème : Les aveux de Jérôme Lavrilleux

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité