Après avoir soutenu NKM puis Juppé, l'élue des Républicains a annoncé mardi son ralliement au fondateur du mouvement "En Marche !". Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont raillé son opportunisme.

Elle aussi a déclaré sa flamme le jour de la Saint-Valentin...  Aurore Bergé, 30 ans, élue (LR) à Magny dans les Yvelines, a annoncé mardi son ralliement au mouvement "En Marche !" d’Emmanuel Macron.

Elle a une dent contre François Fillon

Elle a justifié sa décision dans une tribune publiée dans L'Obs et dans un article de L'Express. Celle qui fut la coordinatrice de la campagne numérique d'Alain Juppé pendant la primaire de la droite explique que "la droite [l’]a définitivement perdue quand elle a choisi un candidat, François Fillon, qui a proposé de revenir sur l’adoption plénière pour les couples homosexuels".

A lire aussi - Emmanuel Macron : un célèbre animateur télé a rejoint son équipe

"Je ne peux me résoudre à suivre sans réfléchir 'la ligne du parti', à m’imposer des virages et des détours idéologiques qui vont à l’encontre des convictions qui fondent mon engagement politique, écrit-elle. Je sais la difficulté de rompre avec cette logique, cela prend du temps et on ne quitte pas à la légère ce qui a été sa famille politique pendant de si nombreuses années."

Publicité
Jamais deux sans trois ?

Sur Twitter, de nombreux internautes ont moqué sa facilité à changer de candidat. 

Les plus railleurs n'ont pas manqué de relever qu'Aurore Bergé a toujours soutenu un candidat perdant. Aux municipales de 2014, elle s'était engagée aux côtés de Nathalie Kosciusko-Morizet, qui n'avait pas réussi à prendre la mairie de Paris, et en 2016, elle a donc soutenu Alain Juppé, finaliste malheureux de la primaire de la droite.

Reste qu'en rejoignant Emmanuel Macron, après avoir soutenu NKM et Alain Juppé, Aurore Bergé - qui se définit sur son compte Twitter comme "libérale, progressiste et féministe" - ne réalise pas un grand écart idéologique. Mais espérons pour le fondateur d'"En marche!" que la jeune femme ne soit pas son chat noir. Car comme on dit, jamais deux sans trois...

Vidéo sur le même thème : "J'ai envie de te faire une Baupin" : Aurore Bergé (LR) victime d'harcèlement témoigne

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité