Emmanuel Macron a fait quelques confidences aux élèves d'un collège de Laval (Mayenne). La rencontre a eu lieu à l'occasion de la rentrée des classes.
AFP

Les penchants d’Emmanuel Macron : président, "je ne suis pas sûr que ce soit un métier"

Emmanuel Macron a partagé la rentrée scolaire avec de collégiens de Laval (Mayenne) ce lundi 3 septembre. Une rencontre qu’il a effectuée en compagnie de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale. De nombreux médias étaient présents pour relayer cet échange, dont BFMTV.

Au cours de cette rencontre avec les élèves, Emmanuel Macron s’est prêté au jeu du portrait chinois. Si les questions posées étaient simples, l’animation ludique a tout de même permis quelques révélations de la part du président, notamment sur sa fonction.

Publicité
Publicité

Au moment de la question "si vous étiez un métier", un enfant lui lance "président". Le chef de l’Etat rétorque alors : "Je ne suis pas sûr que ce soit un métier, je pense que professeur c’est un beau métier." Un clin d'oeil pour Brigitte Macron ? Emmanuel Macron ne le dit pas et enchaîne en faisant un parallèle avec son poste actuel. "Président, tu es élu, donc tu fais ça le temps d’un mandat, tu ne peux pas dire que c’est un métier. Il y a des compétences comme dans un métier, mais ce n’en est pas vraiment un. Mais, professeur, je l’ai un peu fait, je trouve que c’est un beau métier. Ça sert aussi pour être président parce qu’il faut beaucoup expliquer".

A lire aussi :  Nicolas Hulot, impôts… : la rentrée très compliquée d’Emmanuel Macron

Publicité

Les penchants d’Emmanuel Macron : "il y a du travail à faire, monsieur le ministre"

Les autres interventions d’Emmanuel Macron étaient plus légères. Par exemple, son animal préféré est le chien. Un choix un peu trop lisse aux yeux des élèves de cette classe de 6e dont aucun n’avait choisi cet animal. "Personne le chien ? Il y a du travail à faire, monsieur le ministre", s’en amuse Emmanuel Macron.

Une autre réponse a semblé peu originale. Côté culinaire, le président de la République confie que son plat préféré est la blanquette de veau. Un choix qu’il justifie du fait que "c’est un plat traditionnel". Mais cette réponse dénote avec une préférence culinaire antérieure. Lors de la campagne présidentielle, alors qu'il prenait une pause déjeuner sur une aire d'autoroute, Emmanuel Macron avait déclaré apprécié particulièrement le cordon bleu. La séquence avait été immortalisée dans un documentaire consacré à celui qui n'était encore que candidat. 

A la question "si vous étiez un objet", le chef de l’Etat a répondu aux adolescents qu’il serait "sans doute un livre". Selon Emmanuel macron, c’est un objet qui "[l]’accompagne tout le temps".