Le président de la République s'apprête à amorcer un second tour de l'Hexagone, pour renouer avec les Françaises et les Français. Et de préparer, aussi, la "phase III " de son quinquennat...
A quoi ressemblera la phase III que vous prépare Emmanuel Macron ?AFP

Un homme nouveau ? Le chef de l’Etat, rapporte Le Figaro, s’apprête à ouvrir une nouvelle étape de son quinquennat. Une troisième phase, pour être exact, affirment nos confrères. Un "dernier round", expliquent-ils, qui fera suite à la transition de l’ancien vers "le nouveau monde" et l’acte II ouvert après la crise sociale des Gilets Jaunes. Avec tout le récit politique que ce type de bouleversement implique. Cadre de mise en scène ? Un second tour de France, dont le coup d’envoi a été marqué ce mercredi 19 mai 2021 et qui devrait durer deux mois au moins, à raison d’un déplacement au moins par semaine. 

"Le président veut prendre le pouls du pays au moment où il faut reprendre le fil du quinquennat et des transformations engagées", déclare en effet l’entourage du président dans Le Figaro, une fois encore.

Mais sait-on à quoi pourrait ressembler le troisième élan de la mandature Emmanuel Macron ? Et le président lui-même ? A quel point pourra-t-il évoluer, se réinventer ? Car, résume le politologue Christophe Bouillaud, c’est là tout l’enjeu auquel est confronté le chef de l’Etat. Pour le chercheur en sciences politiques, qui enseigne à l’IEP (Institut d’Etudes Politiques) de Grenoble, il pourrait s’avérer très difficile de faire peau neuve. C’est précisément pour cela qu’il est possible d’anticiper, peut-être, ce qui attend les Françaises et les Français dans les mois à venir. Brossons-en ensemble le portrait potentiel.

A quoi pourrait ressembler la phase III que vous réserve Emmanuel Macron ?

"A mon sens, il serait naïf d’attendre une quelconque transformation en profondeur de la ligne politique du président. Cette troisième phase constituera très certainement l’occasion de ré-ancrer son image de réformateur, puisqu’il s’agit de montrer qu’il est toujours l’homme prêt à transformer le pays qui a été élu en 2017", juge Christophe Bouillaud, pour qui la réforme des retraites risque fort de faire son grand retour. "Emmanuel Macron va chercher à équilibrer les comptes publics sur le long terme et à le montrer. Puisque la réforme de l’assurance-chômage est d’ores et déjà dans les tuyaux, il ne reste guère que la réforme des retraites. Il pourrait aussi faire un peu d’ingénierie institutionnelle ou mettre en place le référendum déjà promis sur les questions écologiques", poursuit le professeur, qui identifie plusieurs chantiers… qui ne devraient pas renverser la table.

"Emmanuel Macron va avoir beaucoup de mal à se réinventer. Il s’est beaucoup collé à la droite et a refusé toute mesure centriste, ce qui bloque toute son aile gauche. Dès lors, il lui sera très difficile d’amorcer un virage ou une inflexion de sa ligne. Il s’est coincé et va devoir poursuivre sur cette voie", croit savoir le spécialiste qui estime que le président de la République a fini par accepter l’idée qu’il avait perdu les libéraux dit "sociétaux" et cherche dorénavant à garder les libéraux économiques. En comptant notamment sur la mauvaise mémoire supposée des électeurs…

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.