L'inflation tend à rogner les finances des épargnants. Pourtant, elle pourrait permettre à certains produits d'être plus efficaces à l'avenir. Explications.
Inflation : les placements qui en sortiront grandi

Inflation oblige, les Françaises et les Français perdent de l’argent. Les denrées alimentaires coûtent de plus en plus cher… Quand elles ne sont pas tout simplement impossibles à trouver du fait de pénuries. Et c’est loin d’être le seul problème rencontré dans les limites de l’Hexagone, où le phénomène demeure moins marqué que dans le reste de l’Europe comme l’explique BFMTV sur son site. Il faut aussi parler des hausses des prix des matériaux, qui entraînent l’augmentation des tarifs des ouvriers du bâtiment et donc des chantiers, comme de celles liées à l’énergie ou au carburant. Autant de soucis dont l’exécutif semble avoir pris la mesure… et ce avant même l’élection présidentielle.

Force est de constater, en effet, que le président de la République et son équipe gouvernementale d’alors ont multiplié les dispositifs pour préserver l’image d’un “quinquennat du pouvoir d’achat”. Jean Castex, ancien maire LR de Prades et Premier ministre tout au long de la deuxième partie de la première mandature Macron, a ainsi brandi le “bouclier tarifaire”, un pavois supposé protéger les consommateurs contre la progression des prix réglementés de l’électricité et du gaz. Il a aussi mis en place une remise de 15 centimes d’euros par litre de carburant acheté, quand les tarifs de l’essence montaient en raison de la guerre en Ukraine.

Inflation : quel impact sur l’épargne ?

Dorénavant, c’est vers les retraités qu’Emmanuel Macron se tourne quand il parle d’inflation. Il s’est en effet engagé à revaloriser leurs pensions d’environ 4% dans le courant de l’été, pour compenser la perte en pouvoir d’achat. 

Les épargnants aussi ont de quoi se mordre les doigts : la hausse des prix vient mécaniquement rogner le rendement de leurs produits préférés. Certains devraient cependant bénéficier de revalorisation de leur rentabilité pour tenter de contrer le phénomène… ou y ont déjà eu droit. La liste dans notre diaporama ci-dessous.

Le compte épargne logement

1/5
Le compte épargne logement

Le compte épargne logement (CEL) ne compte pas parmi les placements les plus rentables. En janvier 2022, son taux de rendement était estimé à 0,25% en brut ou en net, dépendamment de la date d’ouverture, comme le rappelle le site spécialisé Tout sur mes finances. Depuis le 1er février 2022, il est toutefois passé à 0,75%. Il faut toutefois tenir compte du plafond de versement, fixé à 15 300 euros et du fait qu’il est soumis à l’impôt sur le revenu ainsi qu'aux prélèvements sociaux.

Le Livret de développement durable et solidaire

2/5
Le Livret de développement durable et solidaire

Le taux de rendement du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) est fixé sur celui du Livret A, qui a récemment été revalorisé, passant de 0,5% net à 1% net en février dernier. Il est toutefois soumis à un plafond de versement moins élevé (12 000 euros). D’aucuns, rappelle le site Démarches Administratives, s’attendent désormais à voir le taux doubler en août !

Le Livret d’épargne d’entreprise

3/5
Le Livret d’épargne d’entreprise

De même que le CEL, le Livret d’épargne d’entreprise (LEE) ne compte pas parmi les placements les plus rentables.  En janvier 2022, son taux de rendement était estimé à 0,25% en brut ou en net, dépendamment de la date d’ouverture. Depuis le 1er février 2022, il est toutefois passé à 0,75%. Il faut toutefois tenir compte du plafond de versement, fixé à 45 800 euros et du fait qu’il est soumis à l’impôt sur le revenu.

Le Livret d’épargne populaire

4/5
Le Livret d’épargne populaire

Le Livret d’épargne populaire compte parmi les placements réglementés les plus rentables. Malheureusement, il n’est pas accessible à l’intégralité des Françaises et des Français. Son rendement, fixé à 1% en janvier 2022, est passé à 2,20 en février. Le plafond de versement ne peut excéder 7 700 euros et il ne fait l’objet d’aucune fiscalité. Mieux ! En août, sa rentabilité pourrait être doublée.

Le Livret A

5/5
Le Livret A

C’est peut-être le placement préféré des Françaises et des Français. Et pourtant, le Livret A ne compte pas parmi les plus resplendissants… Comme le LDDS, son petit frère, il propose une rémunération très largement en dessous de l’inflation, mais qui a su grimper (lentement !) avec elle. Il est passé de 0,5% net à 1% net entre janvier et février 2022. Son taux pourrait d’ailleurs doubler en août. Actuellement, le plafond de versements est fixé à 22 950 €.

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.