Depuis 2017, l'assurance maladie maternité permet aux femmes enceintes de bénéficier du tiers payant dans certaines conditions détaillées ci-après. Une mutuelle permet de compléter cette prise en charge.
©iStockIstock

Qu'est-ce que l'assurance maladie maternité ?

Avec l'assurance maladie maternité, une femme enceinte bénéficie d'une prise en charge à 100 %, avec dispense d'avance de frais (c'est-à-dire le tiers payant) pour l'ensemble de ses frais médicaux, qu'ils soient en lien ou non avec la grossesse. Cette assurance maternité est valable du 1er jour du 6e mois de grossesse jusqu'au 12e jour après la date de l'accouchement. Pour cela, il est indispensable d'effectuer une déclaration de grossesse avant la 15e semaine d’aménorrhée et d'envoyer les justificatifs des 6 examens prénataux obligatoires.

Publicité

Les examens et soins pris en charge à 100 % et sans avance de frais

Parmi les examens et soins pris intégralement en charge par l'assurance maladie maternité, citons : les examens prénataux et postnataux obligatoires et les actes se rapportant à la grossesse ; pour les femmes présentant un risque particulier, le caryotype fœtal et l'amniocentèse ; le dosage de la glycémie, certaines analyses de dépistage de la rubéole, la toxoplasmose, l'hépatite B, la syphilis ou encore le test HIV, ainsi que huit séances de préparation à l'accouchement.

Publicité

Pourquoi se tourner vers une mutuelle maternité ?

Avec une mutuelle maternité, le ticket modérateur des dépenses pendant les six premiers mois de grossesse peut ainsi être pris en charge, tout comme certains frais de confort ou les dépassements d’honoraires (obstétricien, anesthésiste ou tout autre spécialiste). Il existe également des prestations supplémentaires comme un remboursement intégral de tous les frais liés à la maternité, une prime naissance, un forfait amniocentèse... Attention toutefois aux délais de carence pratiqués par certaines mutuelles : pensez à vous renseigner.