Guêpes, abeilles, frelons : comment les différencier ?
Il suffit parfois d'un repas dehors avec des mets un peu sucrés pour que guêpes, abeilles ou frelons se mettent à graviter autour des convives, attirés par l'odeur. Lesquels piquent ? Sont-ils dangereux ? Comment les différencier ? Planet vous explique tout.

Ils bourdonnent dans les plantes ou dans les bosquets ; ils accompagnent les promeneurs lors d’une randonnée à la campagne ; ou encore, ils virevoltent joyeusement pour essayer de butiner un morceau de melon ou toutes sucreries qui peut les attirer pendant un apéritif estival. Avec les beaux jours, abeilles, frelons et guêpes reviennent, et parfois pour déranger les humains. Quand ce n’est pas l’inverse : et le moindre geste brusque peut les inciter à piquer pour se défendre, tout comme passer trop près de leur nid peut interpeller un essaim. L’été 2022 est d’ailleurs particulièrement propice, puisque l’hiver a épargné ces insectes à rayures : les professionnels parlent ainsi d’un "été à guêpes"

Les détails qui ne trompent pas

Pour différencier ces petites bêtes indispensables à l’écosystème, quelques indices sont à relever en observant bien le corps de l’insecte et la façon dont il réagit. Quelle est sa taille ? Est-il plutôt rond ou mince ? A-t-il des poils ou en est-il dépourvu ? Fait-il beaucoup de bruit en volant ? Quelles sont ses couleurs ? Quelle est la forme du nid ?

Tous ces détails permettent de déterminer quelle espèce est venue voltiger à vos côtés, et ainsi la meilleure attitude à adopter. Dans tous les cas, c’est la femelle qui pique, et quelle que soit l’intensité de la douleur, seules les personnes allergiques peuvent courir un danger si elles sont exposées.

"On estime à une vingtaine le nombre de décès par an en France dus à des piqûres d'hyménoptères comme les abeilles ou les guêpes. Il s'agit très majoritairement d'accidents allergiques", rapporte Gérard Duvallert, entomologiste médical, sur Medisite. Il existe d’ailleurs plusieurs astuces pour les éloigner sans un revers de main mal placé qui pourrait les faire réagir.

Pour reconnaître les abeilles, les frelons et les guêpes, Planet a dressé une liste de caractéristiques. De quoi être incollable sur ces insectes et désormais plus serein.

L’abeille

1/3
L’abeille

L’abeille mesure entre 11 et 13mm (excepté la reine, qui fait 20mm), et son corps plutôt rond est pourvu de poils sur l’avant. Selon l’espèce, son abdomen strié de bandes noires est de couleur jaune à brun foncé. Elle n’est agressive que si l’on s’approche trop de son nid. Idem pour les essaims qui, s’ils paraissent impressionnants, ne sont pas agressifs. Sa piqûre n’est pas dangereuse, hormis pour les personnes allergiques – ces dernières étant souvent les personnes qui les côtoient le plus, à savoir les apiculteurs, leur famille ou leurs voisins. De plus, l’abeille meurt après avoir piqué.

La guêpe

2/3
La guêpe

La guêpe a un corps mince – d’où l’expression – et dépourvu de poils. Son corps est lisse, jaune vif avec des rayures noires, et mesure entre 11 et 18mm. Son vol est très discret. Attirée par les odeurs sucrées, elle n’utilise son dard que pour neutraliser ses proies et peut piquer plusieurs fois. Son dard a une forme plate qui la distingue des autres espèces. De même que pour les abeilles, sa piqûre est douloureuse, mais seulement dangereuse pour les personnes allergiques.

Le frelon

3/3
Le frelon

C’est sans doute le plus impressionnant des trois, avec sa taille pouvant atteindre les 35mm. Plus grande espèce de guêpe d’Europe, le frelon est aussi plus bruyant quand il vole. Il est également attiré par les odeurs sucrées, mais ne pique que lorsqu’il se sent en danger. À noter qu’une autre espèce de frelon, le frelon asiatique, est plus agressive, et sa piqûre est aussi plus profonde.