Ancrés en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas, des établissements d'un nouveau genre dédiés aux seniors fleurissent en France. À vocation sociale, ils reposent sur la vie en communauté. Détails.
Maison de retraite : connaissez-vous ce concept inspiré du "béguinage" ?IllustrationIstock

Développés au 13e siècle dans le Nord de l’Europe, le "béguinage" fait son grand retour. À l’époque, "il désignait un regroupement de logements individuels et de bâtiments communs au sein d’un espace clos. Des communautés religieuses de femmes, les béguines, y vivaient en communauté, tout en conservant leur indépendance", indique le Portail national d’information pour les personnes âgées et leurs proches. Ainsi, si elles logeaient dans des maisons ou des appartements individuels, elles utilisaient les bâtiments communs du béguinage (boulangerie, lingerie…).

Ce concept est à présent utilisé pour le logement des personnes âgées. Le groupe Kerian développe d’ailleurs, via sa filiale Ages & Vie, un modèle de ces nouvelles maisons de retraite venues de Flandres, ancrée en Belgique, en Allemagne et aux Pays-Bas.

Maison de retraite inspirée du "béguinage" : vivre en petite communauté

Ces établissements pour seniors sont composés de maisons de plain-pied comprenant 8 chambres individuelles. Les colocataires, qui gardent ainsi leur indépendance, ont accès au grand espace central où la vie en communauté est organisée, ainsi qu’au jardin. Un salarié est aussi logé sur place.

Quant au coût de ces nouvelles maisons de retraite, il reste assez élevé, mais est tout de même moins cher que les établissements classiques. Le loyer, les charges et les soins mutualisés se montent à un peu plus de 1 600 € mensuels.

"Ages & Vie, née à Besançon, a monté trente maisons de ce type entre 2008 et 2017, l’année où nous sommes entrés au capital de l’entreprise. Nous en aurons 300 d’ici à 2024", indique Sophie Boissard, la directrice générale de Korian à Ouest France.

Et d’ajouter : "Près de 1 000 maires sont intéressés, se félicite Sophie Boissard, qui constate un engouement particulier dans l’Ouest : Nous avons trente-six projets en Bretagne, seize en Normandie et un en Vendée."

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.