INTERVIEW. Vous prévoyez d'investir dans un logement locatif ou de mettre en location l'un de vos biens ? Laurent Kocinski, cofondateur de Meelo, start-up spécialisée dans la détection de la fraude pour les entreprises et particuliers, nous dévoile quelques astuces pour déceler les fraudeurs ou mauvais payeurs.
Sommaire
Loyers impayés : conseils d'expert pour déceler les locataires fraudeursIllustrationIstock

Les dossiers de location comportent de plus en plus de faux documents. Comment s’assurer de la véracité des éléments fournis, lorsqu’on est propriétaire bailleur ? Nous avons interrogé Laurent Kocinski, cofondateur de Meelo, start-up lilloise spécialisée dans la détection de la fraude pour les entreprises et particuliers pour y répondre. La société s’appuie sur des systèmes technologiques comme l’intelligence artificielle et l’open data pour mettre à jour les candidats fraudeurs.

Loyers impayés : deux dossiers sur trois comportent un "justificatif falsifié"

Planet. Combien de dossiers de location comportent des faussetés ?

Laurent Kocinski. Dans 2 dossiers sur 3, au moins un justificatif est falsifié, contre 1 sur 3 il y a 10 ans ! Pour autant, cela ne signifie pas que le client ne paiera pas son loyer.

Planet. Quelles sont les techniques utilisées par les candidats locataires pour embellir leur dossier ?

Laurent Kocinski. Lorsque l’on souhaite louer un appartement, les 3 documents les plus demandés sont la carte d’identité, les 3 derniers bulletins de salaire et l’avis d’imposition. Mais certaines agences demandent aussi :

  • Une attestation employeur
  • Un justificatif de domicile

A priori, un locataire avec un meilleur salaire sera plus facilement accepté qu’un locataire qui déclare ses revenus honnêtement.

Parmi ces documents, les bulletins de salaire, les avis d’impositions et les attestations employeurs sont les éléments les plus souvent fraudés. La falsification est d’ailleurs un jeu d’enfant, puisqu’il suffit de modifier soit même ses documents. Pas besoin d’être un artiste pour cela. Ces modifications sont facilement faisables sans maîtriser Photoshop. Les fraudeurs vont simplement modifier le net à payer sur leur fiche de paie ou modifier leur revenu imposable. Pour l’attestation employeur, il suffit de créer sa propre attestation.

Une seconde technique pour falsifier ses papiers, plus efficace et plus simple, est de le faire directement sur internet. Des générateurs de documents existent par dizaines. Pour une dizaine d'euros seulement, vous aurez le dossier de location d’un cadre travaillant dans les plus grandes entreprises françaises. Sur ces sites, rien n’est laissé au hasard : les charges sont modifiées, les impôts calculés, etc.

Selon l'expert, les falsifications devraient encore bondir... Voici pourquoi.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.