Les nouvelles technologies signent-elles la fin des relations intimes ? Une étude sur les comportements amoureux révèle qu'elles seraient un frein à la libido…
IllustrationIstock

"D’ici 2030, on ne fera plus l'amour !" : la moyenne mensuelle des câlins s’effondre

Une révélation aussi drôle qu’inquiétante. Selon David Spiegelhalter, statisticien à l’université de Cambridge, en Angleterre, les couples ne feront plus l'amour d'ici à 2030. Cette information, apportée par Charles Magnien sur le plateau de "Bourdin Direct" ce vendredi 29 mars 2019, a étonné et fait sourire l’ensemble de l’équipe. "Extinction des feux de l'amour", a rétorqué Jean-Jacques Bourdin en découvrant cette étude, rapporte BFM.

Publicité
Publicité

Pour en arriver à cette conclusion, le chercheur a observé les comportements sexuels de différents couples âgés de 16 à 64 ans. Il a ainsi pu constater que la fréquence des rapports intimes était en chute libre. En 1990, la moyenne mensuelle des ébats était de 5. En 2 000, elle baisse à 4, puis à 3 en 2010… Et ainsi de suite.

Mais comment expliquer ce phénomène ?