Le maire d'un petit village dans l'Eure a reconnu avoir insulté la candidate aux législatives jeudi sur un marché parisien. Déféré dimanche soir au palais de justice de Paris, il connaîtra son sort ce lundi à la mi-journée.
AFP

Son agression jeudi dernier avait suscité une vague d'indignation dans la classe politique. Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate aux législatives finalement battue dimanche, en sait un peu plus sur l'homme avec qui elle a eu maille à partir.

Celui-ci, qui s'était enfoui en voyant NKM tomber au sol, s'est présenté de lui-même à la convocation des policiers chargés de l'enquête sur cette altercation qui avait provoqué la chute et l'évanouissement de l'ancien ministre. Photographié lors de la scène, il avait été identifié sur la base de témoignages et grâce aux images de vidéo-surveillance.

A lire aussi - Législatives : agressée par un passant, NKM s'est écroulée au sol inconsciente

Un maire d'une petite commune dans l'Eure

D'après 20 minutes, Il s'agit d'un homme de 55 ans s'appelant Vincent Debraize, et qui est maire (sans étiquette) de Champignollles, dans l'Eure.

En garde à vue samedi, il a reconnu "avoir insulté" Nathalie Kosciusko-Morizet  mais il a contesté toute violence physique à son encontre. Il avait été placé en garde à vue pour "violences volontaires sur personne chargée d'une mission de service public". Une confrontation entre NKM et son agresseur présumé a eu lieu le jour même. Leur version s'opposent : Vincent Debraize  "a reconnu avoir insulté NKM, avoir arraché les tracts et les avoir jetés en sa direction. En revanche, il nie tout contact physique et avoir bousculé" la candidate LR comme cette dernière l'affirme, a rapporté une source proche de l'enquête.

L'homme de 55 ans a été déféré dimanche soir au palais de justice de Paris où il a passé la nuit en attendant d'être fixé sur son sort ce  lundi à la mi-journée.

Vidéo sur le même thème : L'avocat de NKM: son agresseur présumé cherche de la publicité 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : "La cougar, rentre chez toi !" : Brigitte Macron huée par les Gilets jaunes