Ecouter l'article :

Alors qu'il s'apprête à passer en direct, un journaliste équatorien et son équipe, menacés d'une arme, se font braquer face caméra.
Un journaliste braqué en plein reportage : cette vidéo qui fait le tour du web© DiegordinolaCapture Twitter

C’est une scène à peine croyable qu’a vécu, vendredi 12 février, Diego Ordinola, un journaliste équatorien. Alors qu’il se trouvait aux abords du stade de football de Guayaquil, le journaliste sportif se prépare à passer en direct. Mais rien ne va se passer comme prévu. Un homme armé d’un révolver menace le journaliste et l’équipe de télé.

Le braqueur masqué réclame "le téléphone" du journaliste, qui certainement par instinct recule d’un pas. Le ravisseur pointe alors son arme en direction du caméraman qui filme toute la scène. C’est finalement un des techniciens qui tend son portable à l’individu qui s’empresse de rejoindre ses complices en courant pour prendre la fuite à moto.

L’insécurité grandissante pointée du doigt

Une fois le choc passé, c’est sur son compte Twitter que Diego Ordinola décide de poster la vidéo de l’agression. Un tweet visionné près de 7 000 fois dans lequel le journaliste sportif regrette de ne plus pouvoir "travailler tranquillement, ça s'est produit (…) à 13 heures devant le stade Monumental. La police a promis de retrouver ces criminels", écrit-il en légende.

Diego Ordinola comme de nombreux internautes s’inquiètent de l’insécurité grandissante dans certains quartiers des grandes villes d’Équateur. Il faut dire que d’après les chiffres avancés par LCI, entre janvier et novembre 2020, plus de 16 000 vols sur personnes ont été comptabilisés dans le pays.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.