Ils ont beau mener des carrières exemplaires à la télévision, certaines stars du petit écran ont des petits grigris ou des rituels avant de prendre l'antenne. Découvrez les porte-bonheurs dont ne se séparent jamais ou presque nos stars de télé.
Nikos Aliagas, Iris Mittenaere, Marc Lavoine... Saviez-vous que ces stars du petit écran avaient des accessoires fétiches ?

Et si leurs incroyables carrières n’étaient dues qu’a un petit objet qu’il garde toujours sur eux ou un petit rituel qu’ils répètent chaque jour. Qu’ils soient animateurs de télé, journalistes, chanteurs ou comédiens, nos stars de télé sont pour certaines quelque peu superstitieuses. Bien sûr, ils doivent leurs carrières à la fois à leur travail acharné, à leur talent, mais aussi un peu à la chance. C’est pourquoi même après plus de 20 ans de carrière, certaines célébrités du petit écran gardent toujours sur eux un petit objet fétiche.

Le sous-vêtement porte-bonheur de Nikos Aliagas

En 2012, interrogé par Le Parisien, Stéphane Bern dévoilait toujours avoir "un komboloï grec, une sorte de petit chapelet sans croix avec une trentaine de petites billes en lapis-lazuli (une pierre aux teintes bleues. Ndlr)" dans la poche droite de son pantalon. Un grigri sans lequel il ne peut prendre l’antenne sinon il se dit qu’il peut lui arriver "un truc". Superstitieux ce Stéphane Bern ! Mais il n’est pas le seul. Nikos Aliagas, le roi du direct de TF1 ne peut monter sur scène lors d’une grosse émission sans un sous-vêtement précis. De plus, l’animateur de The Voice observe le même rituel grec à chaque fois qu’il s’apprête à monter sur scène comme il le confiait au Parisien en 2012. "La première fois qu'on pénètre sur un plateau, il faut le faire du pied droit, pour éloigner le mauvais œil."

Pour Lara Fabian et Sophie Davant, les objets fétiches desquels elles ne peuvent se passer sont d’ordre plus sentimental et elles ne s’en séparent jamais ou presque parce que cela leur rappelle un être cher. Pour l’une il s’agit de son époux et pour l’autre de sa mère disparue.   

Planet a répertorié les objets fétiches des stars du petit écran dans notre diaporama ci-dessus.

Nikos Aliagas : un porte-bonheur caché sous ses vêtements

1/18

En 2012, pour le journal Le Parisien, l'animateur phare de TF1 avait dévoilé son objet fétiche… Un sous-vêtement ! "Mon caleçon rouge, que je porte systématiquement lorsque j'ai une journée décisive", précisait Nikos Aliagas avant d'expliquer suivre à la lettre un rituel grec : "La première fois qu'on pénètre sur un plateau, il faut le faire du pied droit, pour éloigner le mauvais œil." L’animateur de The Voice avait ajouté au magazine Gala : "Le caleçon rouge, c'est mon talon d'Achille. C'est un peu comme les Italiens qui portent du rouge le soir du Nouvel an pour que ça leur porte bonheur. Je me suis fait un trip, je ne peux pas être sur scène sans lui."

Le porte-bonheur d’Iris Mittenaere qu’elle a caché à un endroit très intime pour le concours Miss France

2/18

Dans l’émission de France 2, Je t’aime, etc, l’animatrice, Daphné Bürki, a interrogé l’ancienne Miss sur un porte-bonheur qu’elle aurait voulu garder à tout prix pendant l’élection : "Vous êtes très attachée à un porte-bonheur. Vous adorez un bracelet, mais ils sont interdits pendant les élections. Du coup, vous l’avez accroché où votre porte-bonheur ?" Ce à quoi Iris Mittenaere a répondu du tac au tac : "Je l’ai cousu dans ma culotte !" Une cachette qui, semble-t-il, était la seule solution possible pour la Miss qui ajoute : "Je n’avais pas de solutions. À Miss France, la seule chose autorisée à porter et qui nous appartient, c’est notre culotte !"

Stéphane Bern a toujours sur lui un grigri d'origine grecque

3/18

"J'ai toujours un grigri porte-bonheur dans la poche droite de mon pantalon", confiait Stéphane Bern au Parisien en 2012. L'animateur de Secrets d’histoire sur France 3 avait donné plus de détails sur cet objet fétiche. "C'est un komboloï grec, une sorte de petit chapelet sans croix avec une trentaine de petites billes en lapis-lazuli (une pierre aux teintes bleues. Ndlr). Je me dis que si je ne l'ai pas sur moi quand je suis à l'antenne il peut m'arriver un truc." À croire que l’expert des têtes couronnées serait un brin superstitieux.

Jean-Luc Reichmann jamais sans ses deux amandes

4/18

L'animateur des 12 Coups de midi sur TF1 garde précieusement sur lui un petit grigri chargé de significations, comme il l'expliquait au journal Le Parisien en 2012. "Chaque année, je cueille deux amandes sur mon amandier et je les garde toujours dans ma poche droite", confiait Jean-Luc Reichmann. La raison ? "C'est un toi et moi dont j'ai besoin pour sentir que je reste en connexion avec les autres..."

Valérie Damidot des colliers autour du cou

5/18

En 2016, avant de participer à la 7ème saison de Danse avec les stars sur TF1, l’ancienne animatrice de D&CO avait posté une photo de ses colliers porte-bonheurs pour tenter d’aller le plus loin possible dans l’aventure. Selon L’internaute, Valérie Damidot aurait un autre grigri. Lors d’un voyage au Chili qu’elle a effectué il y a plus de 30 ans, l’animatrice aurait trouvé une chaussure de bébé dans la rue qu’elle garderait, depuis, précieusement avec elle.

Stéphane Plaza et ses bracelets porte-bonheurs

6/18

Plus à l’aise au moment de conclure une vente que lorsqu’il faut porter des cartons, Stéphane Plaza est connu pour sa grande maladresse. Pourtant, avant chaque tournage d’émission, il tente de conjurer le sort en portant en permanence à son poignet des bracelets. Une véritable lubie comme il le confiait à Télé 7 Jours. "J’ai un fer à cheval au poignet droit et, à côté, une petite Vierge. J’ai aussi un bracelet de petites boules de roche volcanique et un autre orné d’yeux porte-bonheur."

Paul Pairet jamais sans sa casquette

7/18

Arrivé la saison dernière en tant que juré de l’émission Top Chef, le cuisinier Paul Pairet apparaît toujours coiffé d'une casquette. Un accessoire dont il ne se sépare jamais, qu'il soit en cuisine, dans la rue, en soirée ou en rendez-vous… Surtout, il porte toujours le même modèle. Il a expliqué à Télé-Loisirs pourquoi ce couvre-chef était devenu, en quelque sorte, sa marque de fabrique : "J'ai toujours porté une casquette depuis que je suis cuisinier. Quand j'ai perdu un peu de cheveux, je l'ai gardée ! Cela fait partie de ma tenue ", confiait Paul Pairet qui est par ailleurs toujours vêtu de son tablier gris à poches. À nos confrères du Parisien, il précisait : "Elle est coupée comme celles de l'armée chinoise, époque Mao. Même si je n'ai pas forcément une approche militaire (…) Ça fait trente ans que je porte une casquette en cuisine. Quand j'en change, on ne me reconnaît pas. Ma casquette est plus connue que moi."

Marc Lavoine et ses lunettes qu'il utilise comme des loupes

8/18

Coach depuis la saison dernière dans The Voice, Marc Lavoine a une façon très personnelle de tenir ses lunettes à l’écran. Plutôt que de les porter sur son nez, il les prend entre ses mains et les place devant ses yeux. Une drôle d’habitude qu’il a pris parce que son producteur, Pascal Nègre, lui a dit "Marc, ne porte pas tes lunettes à la télé", confie-t-il à Télé-Loisirs. "Donc, pour The Voice, je mets mes lunettes dans ma poche et je les sors pour lire mon cahier. Et de temps en temps, je sors mes lunettes pour pouvoir zoomer, et mieux voir les talents. Parce que depuis petit, j'ai des problèmes de vue, c'est comme ça. Et j'aime bien prendre mes lunettes, les approcher de mon œil et ensuite de l'artiste, ça fait l'effet d'une loupe. Et du coup, je vois mieux, parce que, nous, on est quand même assez loin d'eux ! Vous, vous avez les caméras qui filment les gros plans, pas nous !"

Lara Fabian ne se sépare jamais de sa pierre précieuse

9/18

La charismatique chanteuse qui a été coach de The Voice la saison dernière, s’est confiée, en 2015, à Paris Match sur sa rencontre avec celui qui deviendra son époux, Gabriel di Giorgio. L’occasion pour Lara Fabian de dévoiler la nature de son objet fétiche : une petite pierre précieuse. "Pour célébrer cette union, Gabriel m'offre une hématite brillante. Depuis, je la garde toujours sur moi. C'est mon porte-bonheur. Cette pierre me rappelle que je suis aimée. À l'infini." Précisait l’artiste avant de poursuivre : "Un Sicilien aime sa femme de manière sacrée et la surprotège. Grâce à Gabriel, je crois à nouveau en l'amour."

Pour provoquer la chance, c'est sur ses lunettes que compte Estelle Denis

10/18

Fan de sport, Estelle Denis n'en est pas moins une inconditionnelle du poker. "En tant que grand amateur de poker, j'essaye de mettre la chance de mon côté en suivant mon rituel à la lettre", expliquait la compagne de Raymond Domenech au site de TF1 en 2014. "Je mets toujours les mêmes lunettes", avouait l'animatrice. Au quotidien Ouest France, la journaliste sportive expliquait : "Je joue beaucoup avec des lunettes de soleil. Il y a souvent beaucoup de bruit, la lumière est assez crue. Les lunettes me permettent de rentrer dans ma bulle." Elle ajoutait au site de TF1 : "Dans l'ensemble, je n'ai pas à me plaindre, je suis plutôt chanceuse."

Laurent Boyer compte sur sa vierge bénite

11/18
Laurent Boyer compte sur sa vierge bénite

L'ancien animateur de Graines de Star sur M6 n'est pas superstitieux, selon Le Parisien qui l'interrogeait en 2012. Et pourtant, depuis 2005, Laurent Boyer garde toujours près de lui, généralement dans son sac, "une petite vierge bénite que m'a donnée mon coiffeur après mon grave accident (de la route. Ndlr)." Une petite statuette qui a d'ailleurs une place privilégiée : "Elle reste toujours à côté de mon permis de conduire", confie l'animateur de 63 ans. De quoi éviter les mauvais déboires en transport.

Entre Caroline Margeridon, l’acheteuse "d’Affaire conclue" et son "fauteuil œuf de Jacobsen", c'est une grande histoire d'amour

12/18

"J'aime beaucoup la mode du XVIIIe mais j'adore les meubles du XXe qui ont une histoire et qui sont authentiques. J'ai acheté ce fauteuil œuf créé par Jacobsen, que je recherchais depuis longtemps, dans Affaire conclue. Chez moi, il y a toujours du monde et, même si j'adore être entourée, j'aime parfois être dans ma bulle. Avec ce fauteuil, on peut se retrouver avec soi-même, c'est génial", déclarait-elle dans Télé-Star.

Des tableaux précieux pour Sophie Davant

13/18

Depuis le décès de sa maman survenu alors qu’elle était âgée de 20 ans, Sophie Davant ne s’est jamais séparée de deux objets lui ayant appartenu. "J'ai deux aquarelles auxquelles je suis très attachée car elles appartenaient à ma mère. Ces tableaux m'ont suivie partout. Et me suivront partout", avait-elle confiée à nos confrères de Gala.  

Sébastien Cauet ne change pas de montre

14/18

Avant de monter sur scène l’animateur radio de NRJ a son petit rituel qu’il a confié au Parisien. "Je suis surtout superstitieux pour mon one-man-show. Sur scène, je mets toujours la même montre qui me porte chance. Le jour où j'ai joué avec une autre, je me suis trouvé moins bon ! J'avais la même lors de la Méthode Cauet. Par ailleurs, je ne peux pas monter sur scène si je n'ai pas mâché un chewing-gum, que je colle quelque part avant de me lancer !"

Jamais de vert pour Jacques Pradel

15/18
Jamais de vert pour Jacques Pradel

Il faut croire que Jacques Pradel est un brin superstitieux. À l’instar des comédiens, le journaliste a expliqué au Parisien qu’il ne portait jamais de vert à la radio. Cela pourrait lui porter malheur. "Je n'ai pas de patte de lapin dans ma poche, mais comme beaucoup de gens du spectacle, vous ne me verrez jamais en studio avec une chemise ou une veste verte."

André Dussollier

16/18
André Dussollier

Tout comme de nombreux Français, le comédien André Dussollier a eu peur bleue des avions voire une phobie. Pour pallier ce trouble, la star a une sorte de "rituel" comme faire "beaucoup de prières" avant de monter à bord, avait-il expliqué dans On refait la télé, mais également de "toujours rentrer du pied gauche". "Dieu est toujours là. Je suis en communication constante", avait-il également déclaré au micro de RTL.

L'acolyte de Catherine Frot est également très superstitieux : "Il ne faut pas que je marche sur les traits qui séparent les dalles (...) Je préfère prendre des gros risques en étant dans la rue et croiser les trottinettes et les voitures plutôt que passer sous une échelle".

Léa Salamé

17/18

La journaliste Léa Salamé est également victime de stress avant ses émissions. Depuis quelques années, elle a mis en place un petit rituel afin de l'aider à se détendre. "J'avoue que je prends toujours mon petit shot de vodka avant de prendre l'antenne : cela m'enlève le trac", avait-elle confié à Télé 7 Jours en septembre 2021.

Faustine Bollaert

18/18

L'animatrice Faustine Bollaert, aux commandes de l'émission Ca commence aujourd'hui, a également un petit rituel avant de présenter son programme. Invitée dans le programme Buzz TV le 21 septembre 2021, la compagne de Maxime Chattam a ainsi révélé : "Déjà, je mange la même chose tous les jours de tournage depuis 5 ans : une salade avec des pâtes, des cornichons, du paprika et la même sauce" et d'ajouter : "Je déjeune à telle heure et après, j’ai besoin qu’on me donne mon oreillette exactement au même endroit avant de rentrer sur le plateau. L'autre fois, mes ingénieurs du son me l’ont donné un mètre avant et je leur ai dit : 'Vous êtes dingues'. C'est au moment où j'arrive à tel endroit".

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.