Le 17 mars dernier, l'impératrice Farah Pahlavi a célébré la fête de "Tchaharchanbé Souri" aussi appelé la Fête du feu, une cérémonie pratiquée par les Iraniens. Depuis plusieurs années, la troisième femme de l'ex-shah d'Iran vit entre les États-Unis et la France. Overdose de sa fille, suicide de son fils... Planet vous propose d'en savoir plus sur sa vie mouvementée.
Mariage royal, overdose de sa fille, exil... Les secrets de l'impératrice Farah Pahlavi©World History Archive/ABACAabacapress
Sommaire

Farah Pahlavi : retour sur son histoire d'amour avec le shah d'Iran

Farah Pahlavi, née Diba, vient au monde le 14 octobre 1938 à Téhéran en Iran. Elle est la fille de Sehrab Diba, capitaine dans l'armée iranienne impériale. Mais à la mort de ce dernier en 1948, Farah Pahlavi et sa mère, partent vivre chez un oncle, Mohammad Ali Ghotbi. Issue d'une lignée paternelle francophone et francophile depuis plusieurs générations, Farah Pahlavi fera ses études au lycée français de Téhéran puis à l'Ecole spéciale d'architecture du boulevard Raspail à Paris. Après avoir obtenu son diplôme d'études secondaires, elle part s'installer à Paris pour continuer ses études en architecture. 

Alors qu'elle fait partie de la délégation des étudiants iraniens, elle rencontre pour la première fois son futur époux, Mohammed Reza Pahlavi, qui est en visite à l'ambassade d'Iran. Le coup de foudre entre eux est immédiat. À l'époque, ce dernier avait déjà divorcé à deux reprises. Il s'était marié une première fois à la princesse Fawzia d'Égypte de 1939 à 1948 puis à Soraya Esfandiari Bakhtiari, de 1951 à 1958.

Après s'être revu quelques mois plus tard, les deux amoureux annoncent leurs fiançailles le 1er décembre 1959. Leur mariage est célébré le 21 décembre suivant. En épousant le shah (terme porté par les rois d'Iran NDLR), Farah Pahlavi devient donc la nouvelle reine d'Iran.

Dans ma position, je pouvais influencer l'évolution des choses

"J'ai été élevée avec le goût du devoir et quand le Roi m'a dit que j'aurai beaucoup de responsabilités en tant que reine, j'étais prête à les assumer, mais jamais je n'ai imaginé le degré de responsabilités", avait-elle confié au site Eventail.be et d'ajouter : "Le pays évoluait de façon fulgurante et je me suis rapidement intéressée aux oeuvres sociales. Le plus extraordinaire sans doute, ce fut d'aller à la rencontre des Iraniens de professions, de milieux et d'intérêts différents. Dans ma position, je pouvais influencer l'évolution des choses. Nous avons lutté contre la lèpre, la tuberculose et le cancer, tout en aidant les déficients mentaux. J'ai voulu promouvoir le sport et la culture iranienne".

De leur relation viennent au monde quatre enfants :  Reza Pahlavi, Farahnaz Pahlavi, Ali-Reza Pahlavi et Leila Pahlavi. Mais rien ne va se passer comme prévu. En 1979, la famille royale est contrainte à s'exiler en Égypte après que la République islamique soit proclamée dans le pays. L'année suivante, le shah décède dans de tragiques circonstances.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.