Benoît Magimel (Revoir Paris) : son impressionnante transformation physique au fil des ans
De ses débuts dans "La vie est un long fleuve tranquille", Benoit Magimel a changé au fil de sa carrière. Sacré meilleur acteur aux César 2023, l'ami de Virginie Efira s'est confié sur leur scène d'amour dans le film "Revoir Paris". Son évolution en images.

Un visage phare du cinéma en France. Le 24 février dernier, Benoît Magimel était sacré meilleur acteur à la soirée des César 2023, pour son rôle dans Pacifiction : Tourment sur les Îles, réalisé par Albert Serra. Plus tard dans la soirée, il remettait le prix de la meilleure actrice à Virginie Efira avec laquelle il a partagé l’affiche dans Revoir Paris d'Alice Winocour.

À l’écran, tous deux forment un couple rescapé des attentats de Paris et souhaitent se reconstruire pour aller de l’avant. Une immense blessure qui va rapprocher ces deux personnages qui vont nouer une relation intime. Interrogé par Soir Mag, l’ex-compagnon de Juliette Binoche a levé le voile sur une scène d’amour qu’il a partagé avec la compagne de Niels Schneider.

Benoît Magimel en admiration devant Virginie Efira

"Pour notre scène d'amour, on avait tous les deux envie que ce soit spécial, que ça ne ressemble pas à n'importe quelle autre scène de jambes en l’air", a-t-il raconté à nos confrères belges en ajoutant qu’ils ont "choisi la pudeur comme curseur". Et, l’acteur en profite pour préciser que "ces deux âmes en peine se guérissent comme ça, avec leurs blessures."

L’acteur Benoît Magimel en a profité pour déclarer son admiration à la plus célèbre des stars belges, révélée en France comme animatrice dans Nouvelle Star sur M6. "Elle est époustouflante !", s’est-il exclamé en poursuivant plus loin. "Elle est intelligente, et apporte beaucoup de réflexion sur son rôle. Et franchement, ce n'est pas difficile de tomber amoureux d'elle !", selon des propos rapportés par le magazine Gala.

Benoît Magimel : retour sur ses débuts de comédien

L’acteur Benoît Magimel sait comment se réinventer au fil des rôles. Révélé très jeune dans La vie est un long fleuve tranquille en 1987, le comédien s’est illustré dans plusieurs registres allant de la comédie au drame. Ce qui lui a notamment valu le prix d’interprétation masculine à Cannes pour Le Pianiste en 2001 et le prix du meilleur acteur dans un second rôle dans La Tête Haute en 2016.

Pourtant, Benoît Magimel ne semble reculer devant rien pour émouvoir le public, quitte à changer physiquement d’apparence. À l’affiche du nouveau film d’Emmanuelle Bercot intitulé De son vivant, sorti ce 24 novembre au cinéma, il tient le rôle de Benjamin. Un homme touché par une maladie incurable et lutte aux côtés de sa mère jouée par Catherine Deneuve. Un rôle poignant qui lui a bien évidemment nécessité de changer son hygiène de vie.

Benoît Magimel marqué par sa nouvelle apparence physique

"J'ai dû faire un régime draconien", a expliqué le comédien Benoit Magimel auprès de Télé Star. "Je me suis mis à courir, à boire beaucoup d'eau. Je devais avoir une discipline de vie rigoureuse. J'ai perdu une vingtaine de kilos en quatre mois". Marqué par sa nouvelle apparence physique, la star de 47 ans a été également éprouvé par ce tournage.

"Voir ma tête amaigrie dans le miroir, ça me faisait peur", a-t-il avoué à nos confrères. "Je suis un grand sensible, j'ai beaucoup pleuré pendant les prises. Je n'arrivais pas à trouver de lumière dans cette histoire. Il m'a fallu ces interruptions du tournage pour parvenir à prendre du recul". Un rôle qui risque d’émouvoir les spectateurs dans les salles obscures. Retour en images sur l’évolution de Benoit Magimel pendant sa carrière à travers notre diaporama.

Benoît Magimel en 1987

1/11
Benoît Magimel en 1987

Benoît Magimel obtient le rôle de Momo Groseille/Maurine Le Quesnoy dans La vie est un long fleuve tranquille. Repéré grâce à ce film, l'adolescent poursuit sa carrière d'acteur.

Benoît Magimel en 2001

2/11
Benoît Magimel en 2001

En compagnie d'Isabelle Huppert, sacrée Meilleure actrice, Benoit Magimel, sacré Meilleur acteur (pour le film Le Pianiste) ont posé au photocall sur le tapis rouge au 54e Festival de Cannes.

Benoît Magimel en 2003

3/11
Benoît Magimel en 2003

Plus séduisant que jamais, le jeune Benoît Magimel faisait battre le cœur de ses admirateurs avec sa gueule d'ange et ses yeux bleus. 

Benoît Magimel en 2003

4/11
Benoît Magimel en 2003

En 2003, quelques temps avant sa rupture avec Juliette Binoche, Benoît Magimel a bien grandi mais garde toujours un physique de tombeur.

Voir la suite du diaporama

Benoît Magimel en 2005

5/11
Benoît Magimel en 2005

L'acteur français Benoit Magimel arrive pour la projection du film Hidden réalisé par Michael Haneke dans le cadre du 58ᵉ Festival de Cannes.

Benoît Magimel en 2007

6/11
Benoît Magimel en 2007

Toujours aussi séduisant, l'acteur français Benoit Magimel était présent pour l'avant-première de L'Ennemi Intime au cinéma Gaumont Marignan à Paris.

Benoît Magimel en 2013

7/11
Benoît Magimel en 2013

Benoit Magimel posant devant les photographes au Village, le quartier VIP du tournoi Roland Garros à Paris.

Benoît Magimel en 2016

8/11
Benoît Magimel en 2016

Sacré meilleur acteur dans un second rôle pour La Tête Haute, Benoit Magimel posait au photocall durant la 41ᵉ cérémonie annuelle des César au Théâtre du Châtelet à Paris.

Benoît Magimel en 2019

9/11
Benoît Magimel en 2019

Benoit Magimel présent lors du 72e festival de Cannes pour la montée des marches, le 19 mai 2019.

Benoît Magimel amaigri dans son nouveau film sorti en 2021

10/11
Benoît Magimel amaigri dans son nouveau film sorti en 2021

À l'affiche du film De son vivant, l'acteur Benoît Magimel apparait méconnaissable dans la peau de Benjamin, un homme gravement malade et fils de Catherine Deneuve à l'écran. Pour ce nouveau rôle, l'acteur a perdu 20 kilos en 4 mois. 

Benoît Magimel et Virginie Efira aux César 2023

11/11
Benoît Magimel et Virginie Efira aux César 2023

Virginie Efira pose avec son César de la meilleure actrice et Benoit Magimel pose avec son César du meilleur acteur lors de la 48eme cérémonie des César, le 24 février 2023 à l'Olympia de Paris.