Ce 6 novembre, Catherine Deneuve a été hospitalisée d'urgence après avoir été victime d'un accident vasculaire ischémique sur le tournage de son prochain film De son vivant. D'après le témoignage du service hospitalier au Parisien, l'actrice de 76 ans aurait eu beaucoup de chance.
Catherine Deneuve victime d'un AVC : pourquoi elle a eu beaucoup de chanceabacapress

Catherine Deneuve victime d’un AVC sur un plateau de tournage

Ce 6 novembre, la célèbre comédienne Catherine Deneuve a été victime d’un accident vasculaire ischémique sur le lieu du tournage de son prochain film De son vivant. Une information confirmée par un communiqué transmis à l ’AFP. Catherine Deneuve a subi “un accident vasculaire ischémique (...) Heureusement, elle n'a aucun déficit moteur et doit bien sûr prendre quelque temps de repos”, ont expliqué ses proches.

Fort heureusement, la mère de Chiara Mastroianni semble allait beaucoup mieux aujourd’hui, comme l'affirmé une source proche de la star : “Cela n'a pas touché le cerveau. Ses bras et ses jambes bougent. Elle boit et elle se nourrit”.

Catherine Deneuve : pourquoi elle a eu beaucoup de chance

Avec son train de vie à 100 à l’heure, Catherine Deneuve aurait vraisemblablement échappé au pire. Dans les colonnes du Parisien, l’équipe médicale de l’hôpital de Gonesse dans le Val-d’Oise, s’est confiée sur le jour du drame. Hasard du calendrier, alors que l’équipe de tournage de la série Les Bracelets rouges se trouvait au troisième étage de l'hôpital, certains agents hospitaliers qui l’ont vu passer sur un brancard pensaient dans un premier temps qu’elle jouait la comédie : “Ils étaient en train de tourner, donc on pensait qu'elle était en train de jouer une scène”. Ce n’est que le lendemain qu’ils se rendent compte que l’actrice césarisée a bel et bien été victime d’un accident vasculaire ischémique.

D’après une infirmière qui officie au service de consultation, la comédienne de 76 ans aurait eu beaucoup de chance, car elle aurait été conduite quelques minutes après l’accident : “La chance qu'elle a eue, c'est que la prise en charge a été immédiate. On s'est occupée d'elle comme d'un patient lambda, pas comme une icône française”, a-t-elle expliqué à nos confrères du Parisien.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités people,
en vous abonnant à la newsletter FemmesPlus.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.