Les six hommes se baignaient nus dans la cuve de lait cru de leur fromagerie. Celle-ci a fermé ses portes depuis.
© VKONTAKE / RUSSIA TODAY

En mars dernier, les services sanitaires russes sont tombés des nues en tombant sur une photo montrant six joyeux drilles qui prenaient un bain dans la cuve de lait cru d’une fromagerie, basée à Omsk en Sibérie.

Nus et brandissant un sous vêtement maculé de lait, les employés avaient cru malin de poster cette poster cette photo sur le réseau social VKontakte, le Facebook russe, selon Russia Today.

Légendée tout aussi brillamment "en fait, notre travail est plutôt ennuyeux" celle-ci a fini par atterrir sur les écrans des autorités qui ont immédiatement ouvert une enquête pour violation des règles sanitaires. L’usine était en fait dans un état d’hygiène déplorable.

 Une vidéo encore plus accablante

L'auteur de la photo avait aussi mis en ligne une vidéo (ci-dessous) dans laquelle on aperçoit les employés à la tâche, oeuvrant torses nus sur des bassines à même le sol. Suite à l'enquête, les services d'hygiène ont indiqué "durant l'inspection, nos spécialistes ont découvert de nombreuses violations de la législation sanitaire. Les locaux sont dans un état d'entretien déplorable. Rien n'est fait pour l'hygiène du personnel. Les comptes-rendus des visites médicales sont introuvables".

Le comité d'enquête a par la suite précisé que "le liquide dans lequel les employés de l’usine se baignaient était du lait cru utilisé pour faire du fromage". Pour l'année en cours, ce sont quelques 49 tonnes de marchandise provenant de cette usine qui ont été distribuées à 14 villes russes. 

Les responsables du site risquent jusqu'à deux ans de prison pour avoir mis sur le marché des produits impropres à la consommation. L'usine quant à elle a fermé ses portes depuis l'éclatement de cette affaire.

Ci-dessous, la vidéo des employés en train de "travailler"

Vidéo : Une fromagerie russe dans un état déplorable

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.