Des milliers de déclarants sont victimes d'un bug informatique. Une nouvelle inquiétante, puisqu'elle concerne directement leurs impôts. Explications.
Impôts : devriez-vous craindre le bug informatique qui touche des milliers de déclarants ?Istock

Attention ! Votre déclaration de revenus n’a peut-être pas été traitée par les services fiscaux. Un grave bug informatique a empêché l’administration de s’occuper et de prendre connaissance des informations renseignées par près d’un million de déclarants, à fait savoir la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP), rapporte RMC sur son site. Assurez-vous donc que les éventuelles modifications que vous avez signalées aux équipes de Bercy ont bel et bien été prises en compte. En théorie, ont fait savoir les autorités, le retour à la normale devrait arriver à partir de début octobre. Pour certaines déclarations, il faudra peut-être patienter jusqu’à la mi-décembre.

Bug informatique des impôts : quelles conséquences exactes pour votre déclaration ?

A en croire les témoignages recueillis par nos confrères, l’essentiel du problème concerne les contribuables à qui l’administration fiscale devait de l’argent ou ceux qui étaient supposés payer moins d’impôts (en raison d’une baisse de revenu, de l’ajout d’une part au quotient familial, etc).

Pour l’essentiel, fait savoir le titre de presse sur son site, les déclarants concernés sont “surtout des artisans, des commerçants, des agriculteurs”. Si c’est cependant votre cas, ne paniquez pas. Le traitement des informations renseignées devrait être réalisé en temps et heure. Aucune démarche spécifique n’a pour l’heure été évoquée.

Si toutefois vous avez fait erreur dans votre déclaration d’impôt sur le revenu, assurez-vous de la modifier. Il est possible de le faire en ligne et de procéder aux corrections directement depuis votre espace particulier sur le site des impôts, rappelle ce dernier.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.