Comme tous les ans, vous ferez peut-être preuve de générosité à l'égard des pompiers, du facteur, de votre nounou ou du concierge. Après tout, c'est la tradition ! Mais saviez-vous que certaines étrennes sont déductibles de vos impôts ?
Étrennes : ce que vous avez le droit de déduire de vos impôts et ce qu'il ne faut pas faireIstock

Ils seront nombreux, sans doute, à toquer à votre porte. Tous les ans, à l'approche des fêtes de fin d'année et jusque après le dernier réveillon, certains corps de métiers sollicitent les Françaises et les Français. Les pompiers, les postiers, les concierges ou les éboueurs… Ces professionnels qui, toute l'année durant, mettent leur force de travail au service de la collectivité demandent alors leurs étrennes. Parfois, le billet offert s'accompagne d'une carte de vœux, rappelle Capital, qui s'attarde sur cette vieille tradition hexagonale dans un récent article.

Cependant, si ancrées soient les étrennes en France, certains détails restent obscurs aux yeux des contribuables, à en croire nos confrères. Preuve en est : de nombreux escrocs abusent encore de la naïveté, la crédulité ou l'ignorance de ces derniers. Comme souvent, les premières victimes sont les personnes âgées, jugées plus vulnérables. Pourtant, tout un chacun aurait largement matière à y gagner, s'il connaissait davantage le principe des étrennes. Et pas seulement pour éviter les arnaques ! Explications.

Arnaques, impôts, règles… Tout ce qu'il faut savoir sur les étrennes

Toutes les villes n'autorisent, par exemple, les étrennes. Certaines grandes métropoles, comme Paris ou Lyon, ont décidé d'interdire tout type de démarchage des agents municipaux, précisément dans le but d'éviter des dérives, poursuit le mensuel spécialisé en économie. Dans la plupart des cas, les escrocs usurpaient alors l'identité des pompiers ou des postiers pour s'inviter chez leurs victimes. Le fait est que la pratique n'est pas régie par une réglementation spécifique… 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.