Prélèvement à la source, auto-déclaration… Ces derniers temps, les impôts changent considérablement. En 2021 encore, quelques évolutions sont prévues par l'administration fiscale. Certaines, cependant, pourraient vous déplaire. Et pour cause ! Elles n'ont été pensées qu'en réponse à l'épidémie.
Impôts 2021 : ce qui change en raison de la crise sanitaireIstock

Le coup d’envoi a finalement été lancé ! Depuis le jeudi 8 avril 2021, l’essentiel des Françaises et des Français ont été appelés par l’administration fiscale à renseigner leurs revenus de 2020, de sorte à permettre plus tard la collecte de leur impôt. Comme toujours, les contribuables disposent d’un certain délai, dont la nature exacte diffère en fonction du lieu de vie, pour déclarer leurs émoluments. Certaines choses ne changent pas. D’autres, en revanche, évoluent considérablement, indique Capital.

Bon nombre de ces altérations, ainsi que l’a déjà expliqué Planet, ne sont pas par essence négatives. Au contraire, elles permettent même souvent de simplifier la vie des déclarantes et des déclarants. Ainsi, ils seront près de 12 millions à ne pas avoir besoin de remplir une feuille d’impôt cette année ! C’est un million de plus que par le passé, précise MoneyVox sur son site. En outre, le fisc se montre tous les ans plus au fait des revenus des administrés. Cela signifie que, le temps passant, la liste de vos émoluments non pré-remplis s’amenuise. Cette fois, a confirmé Olivier Dussopt, l’administration fiscale aura aussi mâché le travail à toutes celles et tous ceux qui ont eu recours à un moment à un autre à la mise en location de biens immobiliers sur AirBnB ou autre plateforme comparable. 

Impôts 2021 : la mauvaise nouvelle dont on parle trop peu

“Nous avons prévu un accompagnement renforcé pour les titulaires de revenus collaboratifs. Pour la première année, ces revenus seront pré-remplis”, a insisté le ministre délégué chargé des Comptes publics.

Pourtant, malgré cet ensemble de bonnes nouvelles et d'agréables améliorations pour les déclarants, il en reste quelques-uns laissés sur la touche. Coronavirus Covid-19 oblige, l’administration fiscale a dû mettre le hola sur certaines pratiques jugées peu adaptées. Voilà ce que vous réserve la pandémie à l’approche de votre déclaration de revenus.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.