À l'occasion d'une saisie immobilière, le propriétaire a la possibilité de réaliser une vente amiable de son bien. Cela lui permettra d'obtenir un prix plus intéressant que lors d'une vente aux enchères. Mais pour prouver sa bonne foi, faut-il encore présenter un mandat de vente adapté.
Istock

Simple et semi-exclusif : des mandats de vente peu probants

Publicité

Dans le cas d'une vente sur saisie immobilière, le propriétaire peut demander à vendre son bien par lui-même. Cette demande peut être réalisée à partir du moment où le propriétaire reçoit le commandement de payer valant saisie. Pour prouver sa réelle volonté de vendre par ses propres moyens, il peut opter pour différents mandats de vente. Offrant davantage de liberté, le mandat simple permet de confier le bien à différents agents immobiliers. Quant au mandat semi-exclusif, il prévoit qu'une seule agence immobilière a l'exclusivité de la vente mais que le particulier peut aussi vendre son logement par lui-même. Mais dans les deux cas, la vente ne risque pas d’être réalisée dans les meilleurs délais, dans la mesure où l’agent immobilier sera moins concerné qu’avec un mandat exclusif.

Publicité

Mandat de vente exclusif et compromis : les solutions pour prouver sa bonne foi

L'idéal reste encore d'opter pour un mandat exclusif. De la sorte, un seul agent immobilier se voit confier la vente. Il aura une période définie pour trouver un acquéreur. Cette solution permet généralement de vendre plus rapidement et d'éviter de trop multiplier les canaux de diffusion de l'annonce. Pour rassurer encore un peu plus le juge et éviter la saisie immobilière, le propriétaire a tout intérêt à réaliser rapidement un compromis de vente avec un éventuel acquéreur.