Certains téléphones mobiles pourraient être très dangereux pour leurs propriétaires, particulièrement quand ils sont gardés dans une poche. Fort heureusement, tous les appareils ne sont pas concernés. Explications.

De dangereux modèles de smartphone encore en circulation

"Des incertitudes qui subsistent sur les éventuels effets sanitaires à long terme". C’est ce que dénonce l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) dans son dernier rapport relatif à la téléphonie mobile en France. Certains modèles, estime l’organisme, pourraient être dangereux pour la santé de leurs utilisateurs en raison d’expositions "potentiellement élevées" du corps aux ondes dégagées par les appareils.

Dans son étude, l’agence s’attarde sur tous les téléphones susceptibles d’être dangereux lorsqu’ils sont portés près du corps, c’est-à-dire dans la poche d’une veste ou même d’un sac, explique Le Figaro. Ses conclusions ont de quoi inquiéter : une partie considérable des téléphones mis en vente avant 2016 devraient être retirés de la circulation, s’ils ne peuvent être mis à jour. "La durée moyenne d’usage d’un téléphone étant de quelques années (3-5 ans), un certain nombre  de ces téléphones sont vraisemblablement toujours utilisés aujourd’hui", note d’ailleurs Roger Genet, directeur général de l’ANSES. L’institut n’a pourtant pas précisé le détail des téléphones concernés ou leur nombre exact.

Mais pourquoi de tels modèles, potentiellement dangereux, ont-ils été mis en vente à l’origine ? Question de normes. Avant leur mise en vente, en 2016, le débit d’absorption spécifique (DAS) de ces téléphones était mesuré avec une distance d’éloignement entre le mobile et le corps susceptible d’aller jusqu’à 2,5 centimètres. Des conditions de tests aujourd’hui jugées irréalistes et donc peu représentatives du véritable impact des ondes sur le corps, précise le journal d’information politique et générale.

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.