Que ce soit pour se créer un complément de revenus ou un patrimoine, ou encore pour espérer partir plus tôt à la retraite, il est important de commencer à épargner tôt, et de miser sur les bons produits. Voici les solutions possibles.
Epargne : tout ce que vous auriez dû faire à 30 ansIllustrationIstock
Sommaire

20, 30, 40, 50, 60 ans… Selon votre âge, les besoins ou investissements réalisés sont très différents. Or, plus vous commencez à épargner tôt, plus vous pouvez placer votre argent sur du long terme, en commençant par des petites sommes. Grâce au pouvoir des intérêts composés via vos différents placements, vous pourrez ainsi vous assurez un patrimoine confortable et/ou un bon complément de revenus une fois à la retraite.

Car, la perte de revenus une fois la vie active terminée est estimée à 25% en moyenne. La filiale française de Trade Républic (nouvel entrant sur le marché du courtage boursier), et l'économiste Marc Touati ont dévoilé dans une étude publiée en juillet dernier, qu’il faudrait commencer à épargner 5% de vos revenus à partir de 30 ans, pour maintenir votre niveau de vie à la retraite. Les calculs reposent sur la base d'un taux de remplacement de 60% (pensions de retraite /derniers revenus d'activité) et un taux de rendement net de l'épargne de 5% par an. Pour cela, il faut être capable de prendre quelques risques, puisque, selon les auteurs, l’unique placement permettant une telle performance dans la durée est la Bourse, marché très volatile.

Bien épargner dès 30 ans : répertoriez vos projets

Achat d’une résidence principale, vacances, petits ou gros travaux, entrepreneuriat, épargne retraite… À 30 ans, les projets fusent et peuvent coûter cher. Il convient donc de trouver des solutions d’investissement adéquates "pour réussir à préparer efficacement vos objectifs d’épargne tout en profitant sereinement de la vie", rapporte le site spécialisé Gestion patrimoine.

Préparez une épargne de précaution

Elle reste indispensable à tout âge, pour faire face aux imprévus : perte d’emploi, réparation de véhicule, nouvel électroménager, etc. S’il n’existe pas de budget alloué à cette épargne de précaution, il est généralement conseillé de placer l’équivalent de 2 à 3 salaires sur des livrets réglementés comme le Livret A, LDDS, ou encore le LEP. Leurs taux sont certes faibles, mais l’argent y reste disponible à tout moment.

Pensez ensuite à investir dans la pierre.

Bien épargner dès 30 ans : investissez dans l’immobilier dès que possible

Résidence principale, investissement locatif… Devenir propriétaire d’un logement vous permettra de ne plus avoir à payer de loyers une fois à la retraite, ou d’avoir un complément de revenus, si vous mettez un bien en location. Vous pouvez aussi vous diriger vers la pierre-papier. Ces placements financiers qui ont pour support l’immobilier (SCPI, SCI, OPCI) sont accessibles à tous dès quelques centaines d’euros, et peuvent être financés à crédit. Rendement net annuel : 5 à 6%.

Enfin, n’oubliez pas de préparer votre retraite. Voici comment.

Bien épargner dès 30 ans : pensez à votre future retraite

Afin de pouvoir épargner sur différents supports et projets (épargne de précaution, immobilier, retraite, etc.), il faut essayer de vous fixer un objectif mensuel d’épargne, en fonction de vos capacités. D’après Gestion Patrimoine, "le minimum étant de réussir à épargner 10% de votre salaire chaque mois". Vous pourrez l’augmenter au fil des ans, selon l’évolution de votre salaire.

Vous pouvez choisir différents supports, en fonction de votre profil risque et avantages fiscaux qu’offrent les multiples produits : assurance vie, PER, PEA…

Osons parler d'obsèques ! Conférence en ligne jeudi 2 juin à 15 heures. Olivier Noel, expert en gestion de patrimoine depuis plus de 20 ans répondra à toutes vos questions !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.